Rechercher



La Compression

Vous êtes ici : Audio >Apprendre
English Version...


La compression atténue le signal qui dépasse un certain seuil. C'est d'une certaine manière une sorte de contrôle automatique du niveau. Parce qu'il est souvent difficile de régler le volume d'une voix ou d'un instrument dont le niveau fluctue sans cesse et de le rendre parfaitement audible tout au long d'une pièce, l'utilisation de la compression peut jouer, jusqu'à un certain point, ce rôle de contrôle automatique de volume.

Pour avoir une meilleure idée, prenons comme exemple un enregistrement de voix ou, sur une échelle de 1 à 10, le niveau le plus faible serait à 1 et le niveau le plus fort à 10. En compressant tout ce qui se trouve en haut du niveau 6 de 50% (donc entre 6 et 10), le niveau le plus faible sera encore à 1 mais le niveau le plus fort sera dorénavant à 8. Donc la fluctuation de niveau de l'enregistrement se situera désormais entre 1 et 8 au lieu de 1 à 10. On peut alors augmenter le niveau global de l'enregistrement de 2, résultant en une fluctuation de niveau entre 3 et 10. Il sera alors plus facile d'entendre les parties les plus faibles de l'enregistrement. En réduisant la fluctuation de niveau, il devient beaucoup plus facile de régler le niveau approprié de volume. Appliquer de la compression directement à l'enregistrement permet d'atteindre un niveau d'enregistrement plus fort. Mais celà peut aussi altérer de façon irréversible la qualité originale de la prise de son. Donc, à utiliser avec prudence à l'enregistrement.


Comment ça fonctionne ?

Petit rappel : dans le domaine de l'enregistrement numérique, le son se mesure en décibel (dB), 0 dB étant le niveau maximum. Donc -1 dB est plus fort que -2 dB.

THRESHOLD : Ce bouton sert à régler à partir de quel niveau le son sera compressé. Ce réglage est relatif au niveau de l'enregistrement. Si c'est un enregistrement fort, on mettra entre -2 dB et -10 dB. Si l'enregistrement est faible, on devra aller au delà de -10 dB. Cependant, tout ceci dépend de ce que l'ingénieur de son veut obtenir comme effet. Il faut garder à l'esprit que la compression est là pour atténuer les crêtes (peaks). Le rôle du threshold est principalement de déterminer la ligne de démarcation entre les crêtes trop fortes et le reste.

Comme une image vaut mille mots, regardons la figure 1. On y aperçoit une portion d'enregistrement dont le niveau maximum est de 0 dB. Le threshold (ligne pointillée) étant ajusté à -4 dB, seule la portion de son située au dessus de -4 dB sera traitée.

RATIO : C'est avec ce bouton que l'on règle de combien sera compressé le son. Un réglage de 2:1 signifie qu'un signal entrant dépassant de 2 décibels le "threshold" (-12 dB dans notre exemple) sera compressé de (2dB de dépassement/Ratio de 2) 1 dB en sortie.

ATTACK : Avec l'attaque (attack), on décide combien de temps prendra la compression pour être totalement effective. Ce réglage est important car certains sons ont une attaque beaucoup plus rapide que d'autre. Par exemple, l'attaque d'une baguette sur une caisse claire est beaucoup plus rapide que celle d'un archet sur un violon. Il ne faut pas prendre ce paramètre à la légère car l'attaque est la composante la plus déterminante d'un son dans la perception de celui-ci par l'oreille.

Prenons un son dont l'attaque dure 15 millisecondes (ms). Si on règle "Attack" à 5 ms, la compression sera complètement effective avant que l'attaque du son ne soit terminée et le résultat risque de ne pas sonner naturel. Par contre, si nous réglons "Attack" à 20 ms, le compresseur sera graduellement effectif jusqu'à 20 ms de sorte que l'attaque ne sera pas entièrement compressée lorsqu'elle se terminera. Le résultat sera beaucoup plus naturel. La partie du son qui suit 20 ms sera quant à elle graduellement "décompressée" durant la durée du "Release" une fois qu'elle sera passée sous le "threshold". Un réglage de 10-15 ms est un bon point de départ pour le réglage de l'attack.

RELEASE : C'est ici que l'on règle combien de temps prendra le son pour revenir à la normale, une fois qu'il sera redescendu sous le threshold. Si ce temps est trop court, le son reviendra trop rapidement au niveau original ce qui causera un effet de "pompage". Par contre, si ce temps est trop long, le compresseur peut ne pas avoir le temps de revenir au niveau original du son avant qu'un autre son ne dépasse le "threshold", résultant en une compression incorrecte. Un réglage entre 100 ms à 400 ms est un bon point de départ.

Voici à quoi peut ressembler un son avant et après une compression :

Pas de compression

Tout plein de la compression !

KNEE : On peut régler par ce contrôle la façon dont se comportera la compression. "Soft Knee" apporte une compression graduelle tandis que "Hard Knee" apporte une compression immédiate.

OUTPUT : Comme on a compressé le son, on peut vouloir compenser cette perte de volume en augmentant le niveau de sortie.

Gilles BLAIS, le 05-04-2000

Page vue 48227 fois