Rechercher



Pas à pas Cubase SX - Montage

Vous êtes ici : Cubase >Apprendre


Cet article a été initialement écrit pour le magazine Musicrun. Il est reproduit ici avec leur sympathique autorisation...


Mode « Empilé » et montage

A moins d'être un interprète ou un instrumentiste de folie, il reste quand même inespéré que les premières prises soient les bonnes. Il peut donc arriver que l'on soit amené à faire du montage, c'est à dire, fabriquer une prise idéale à partir de plusieurs enregistrements. Je vais envisager 2 cas : l'enregistrement en mode Cycle et le montage à partir de prises éparses.


Mode d'enregistrement « Empilé »

Voici un pas à pas spécifique à Cubase SX 2.x. En effet, c'est dans cette dernière version qu'est apparu le mode « Empilé », Stacked en anglais. Avec cette fonction active, et en mode d'enregistrement Cycle, les Événements ne se superposeront pas comme c'était le cas avec les versions précédentes mais au contraire, seront affichés sur la piste les uns sous les autres. Il devient alors possible et ce très aisément, de choisir la bonne prise, d'éditer, de déplacer, de copier, de coller etc, bref, d'utiliser toute l'artillerie que l'informatique met à notre disposition pour notre plus grand bonheur ! Allez zou, partez d'un Projet vide et suivez-moi ,o)

Ajoutez et préparez une piste Audio. Sur la Barre de Transport en bas à gauche, activez le mode Empilé. Réglez les Locators et activez également le mode Cycle, touche « / » du clavier numérique. Vous êtes maintenant prêts pour enregistrer plusieurs prises d'un même passage.
Lancez l'enregistrement et jouez sans vous soucier de ce que fait le logiciel. Quand vous stopperez l'enregistrement, vous devriez obtenir quelque chose qui ressemble à ce que vous voyez sur l'image ci-dessous. C'est pour l'instant l'Événement du bas qui est actif, audible.
Pour choisir la bonne prise, plusieurs méthodes. Déplacer l'Événement voulu en bas de la pile le rendra actif. Autre moyen, utilisez l'outil Rendre Muet pour faire taire les prises jugées inutiles. Les Événements créés peuvent bien sûr être torturés dans l'Éditeur d'Échantillon.


Les Événements créés en mode Empilé sont des Événements comme les autres. A ce titre, ils peuvent être utilisés en tant que tels. Vous pouvez par exemple les déplacer vers une autre piste par un bête « Tirer-Lâcher » où ils seront manipulés comme s'ils avaient été enregistrés là.
De la même façon, ces Événements peuvent subir tous les outrages Cubasiens, ils peuvent être découpés, déplacés, dupliqués, copiés, collés, édités, heu, supprimés ! A bien y regarder, on est déjà en train, mine de rien, de faire du montage, directement dans la fenêtre Projet !
Petite as'truc. Si vous n'avez pas activé le mode Empilé avant d'enregistrer en Cycle, il reste possible de choisir facilement la bonne prise. Faites un clic droit sur l'Événement apparent et suivez En avant. Là, vous pourrez choisir ce solo inouï qui changera la face du Rock !


Montage pour discrète tricherie

Bon là, c'était assez facile car on a forcément enregistré en mode Cycle dans le but de sélectionner la meilleure prise au final. Mais il arrive aussi souvent que l'on doive faire un montage à partir de pistes et d'Événement disséminés un peu partout dans le Projet, c'est un autre sport. Heureusement, Cubase SX 2.x a réintroduit la notion d'assemblage à partir de Conteneurs, notion qui avait malencontreusement disparu dans SX 1 ! Je vous propose un exercice un peu futile, monter une gamme de Do à partir de 8 fichiers Audio ! Mais bon, je pense que ça a le mérite d'être explicite ,o) Ouvrez le Projet que vous avez récupéré sur le CD virtuel

Afin d'avoir un repère visuel, on va commencer par faire un peu de coloriage ! Sélectionnez les Événements un à un et attribuez-leur une couleur grâce au menu qui se trouve en haut à droite de la fenêtre Projet. Voir le manuel pour la personnalisation des couleurs disponibles.
Le montage ne peut se faire qu'à partir de Conteneurs or nous avons là des Événements. Avec l'outil Sélectionner, entourez-les tous et sous le clic droit, optez pour Audio / Convertir les Événements en Conteneurs. Nuance entre les deux notions évoquée dans les numéros précédents.
Après vous être assuré que les Conteneurs sont toujours en sélection, double-cliquez sur l'un d'entre eux pour ouvrir la chose fort habilement intitulée Éditeur de Conteneurs Audio. En haut, choisissez Temps comme valeur de calage. Puis ajustez les différents zooms comme ceci :


Tiens, CTRL+A afin de tout sélectionner. Puis sur n'importe lequel des Événements, déplacez la poignée de Fondu d'Entrée, nous aurons ainsi un superbe effet de « violoning » ! Tout ça pour vous monter qu'il est possible d'appliquer une manip' à tous les Événements sélectionnés.
De la même façon, avec tous les Événements sélectionnés et avec l'outil Séparer, coupez les Événements à 5.2.1. Les « morceaux » de droite seront en sélection par défaut, ça tombe bien, appuyez sur la touche Suppression ! Vous voilà avec 8 bouts de trucs de la même longueur
Maintenant, déplacez les Événements afin qu'ils soient les uns à la suite des autres sur la voie du haut, merci au calage sur le Temps ! A chaque manip', Cubase va vous demander si il faut élargir le Conteneur, ne refusez pas une si sympathique proposition, cliquez sur Élargir !


On aurait pu tout aussi bien déplacer les Événements mais en les laissant chacun sur leur voie. Chaque voie (Lane) correspond à une tranche de la table de mixage. En laissant les Événements sur 8 voies différentes, on peut par conséquent les triturer individuellement au mixage.
Il est possible dans cet éditeur de bricoler chaque Événement à coups de Plug-ins et autres Traitements. Sélectionnez par exemple le premier Do et dans le menu contextuel, choisissez Traitements / Inversion. Moui bon, disons que je ne garantis du tout pas le résultat final ;-D
J'admets plus que facilement que la qualité musicale de ce que nous venons d'obtenir est tout à fait discutable, mais j'espère malgré tout que ce petit exercice vous aura permis de découvrir ces fonctions, irremplaçables une fois maîtrisées. Allez, à bientôt, ici ou ailleurs ,o)

Haut de page
Pascal VALENTIN, le 04-07-2004

Page vue 22854 fois