Rechercher



BFD - Le Batteur Follement Désirable !

Vous êtes ici : Plug-ins >Avis des Utilisateurs


Cet article a d'abord été écrit pour le journal Keyboards / Home Studio. Il est reproduit ici avec leur sympathique autorisation, merci ,o)


Brouette de Fichues Difficultés

Notre couple a eu des débuts difficiles. Impossible d'installer BFD, la routine d'installation présente sur le DVD est boguée. Après téléchargement d'un update 1.07.02 salvateur, j'ai pu enfin installer le logiciel. Ensuite, il consommait tant de CPU qu'une unique note envoyait mon PIV 2.8 GHz / 1 Go de DDR 400 dans le rouge. Update 1.07.03, puis 1.07.04, et là, ça allait mieux. Bref, la version 1.0 livrée est inutilisable telle quelle sans les premières mises à jour et l'utilisateur qui n'a pas d'accès internet sera dans l'embarras.


Box Full of Drums

Au format VST, AudioUnit, Dxi, RTAS, ReWire ou autonome, BFD est tout à la fois lecteur de samples de batterie et boite à rythmes programmable. C'est la version VST PC qui est testée ici avec Cubase SX 2.01.10. M'oyons voir ça...

Dans le carton, on trouve 2 DVDs qui largueront 9 Go de fichiers sur votre disque, les 7 Kits livrés pesant chacun plus de 1 Go. Mieux vaut également prévoir 1 Go de RAM plutôt que les 512 recommandés, et, BFD travaillant en streaming, un disque dur champion du nombre de tours/minute. Côté CPU, c'est très raisonnable, 20 % sur ma machine de test.

L'interface, sans être top modèle, est agréable, tout est accessible en un seul clic. L'ergonomie est parfois curieuse, molette de souris inopérante dans les listes, valeurs de courbes modifiées au survol de la souris sans même cliquer...

Les Kits ont été samplés avec 11 micros haut de gamme à partir de batteries de marque Ayotte, Pearl, Ludwig, DW, Pearl etc. Chaque Kit comprend une caisse claire (frappe normale, sur le côté, rim-shot et roulement), une grosse caisse (avec ou sans résonance de la caisse claire), un charley (les classiques fermé, pédale et ouvert mais aussi 3 niveaux d'ouverture/frappe supplémentaires), 2 ou 3 toms avec résonance de la caisse claire, puis 2 ou 3 cymbales, ride ou crashs selon les Kits. Je trouve que c'est un tout petit peu juste pour les cymbales, avoir une Ride, deux Crash et une China n'est pas forcément un luxe. Rien à dire sur la qualité de ces samples, c'est du très très beau boulot. Malgré tout, on pourra regretter le côté typé Rock/Funk. L'architecture s'y prêtant, parions que des DVD optionnels verront rapidement le jour.

FXpansion ne s'est pas contenté d'échantillonner les batteries. Ils ont aussi capturé le son ambiant avec des micros " Overhead ", des micros d'ambiance (" Room ") et des micros au ras du sol (" PZM "). Je vais y revenir...

Au lancement, il faut charger un Kit. Sur la gauche, une série de boutons pour choisir une batterie ou en monter une élément par élément sachant que pour certains, des modèles supplémentaires sont proposés. On peut pré écouter un son avant de le charger mais malheureusement, il n'est pas possible d'avoir les nuances de vélocité ici. Dommage.

Ensuite, pour chaque élément de la batterie, on trouve des boutons Solo, Mute, un réglage Trim qui agit comme départ d'effet vers les bus d'ambiance, un réglage de Pitch et un bouton Dynamique qui agit sur la sensibilité à la vélocité.

Vient ensuite un bouton Trim Direct qui est une balance entre bus son direct et bus d'ambiance. Pour la caisse claire, on aura également un dosage entre deux micros, dessous/dessus, même chose pour la grosse caisse avec deux micros, devant/intérieur. Selon le Kit utilisé, la nuance sera soit très sensible, soit inaudible. FXpansion a même pensé à l'inverseur de phase pour ces micros !

Puis on a une mixette grandement responsable de la spécificité de BFD. Le premier fader à gauche règle le niveau du son direct, les 3 suivants réglant le niveau des micros d'ambiance Overhead, Room et PZM. Le dernier curseur dose le niveau général.

Si j'ajoute qu'il est de plus possible de choisir la position des micros (distance et écartement), vous admettrez que l'on se retrouve là avec des possibilités de mixage très proches de ce qui se pratique dans la vraie vie en studio.

Au niveau du programme hôte, les possibilité de mixage dépendront de la version de BFD que vous chargerez. En effet, le Plug-in est proposé en 3 versions (sauf pour Pro Tools, version Stéréo uniquement), Stéréo, Groups, et All, la totale. Cette dernière insère dans la table de mix une tranche stéréo par bus puis une par élément de batterie. Mieux, on a deux tranches pour grosse caisse et caisse claire, une par micro ! Souplesse de mixage garantie.

C'po fini ! Nos samplers, BARs et autres Expandeurs nous ont mal habitués. Un sample de tom ou de grosse caisse par exemple est toujours très propre sur ces appareils, totalement isolé du reste de la batterie. Or, quand un batteur frappe ses toms ou donne un coup de grosse caisse, le reste de la batterie entre en résonance, la caisse claire notamment. De même, quand on enregistre une batterie en Live avec une bonne poignée de micros, il est impossible de capturer le son d'un élément sans enregistrer le son émis par les autres.

FXpansion a recréé de façon logicielle ces phénomènes. Mettez la caisse claire en solo dans votre séquenceur et vous entendrez au loin la grosse caisse, les cymbales etc. Toutes les conditions spécifiques à une prise de son de batterie étant reproduites, BFD sonne vraiment hyper réaliste.

Mon premier test a été de l'insérer dans un titre sur lequel un batteur avait enregistré sa partie avec une batterie Midi. J'ai chargé le Kit DW, ajusté un peu les réglages d'ambiance et mis une petite reverb sur la caisse claire. Rien à ajouter, ça sonne, les nuances ajoutent au réalisme, un ami batteur s'y est laissé prendre !

Mais BFD n'est pas qu'un lecteur de samples, c'est aussi une boite à rythmes...


BAR qui Fwingue Diablement ! (moui, je sais, je sais...)

Plutôt que de proposer des Patterns internes inaltérables, FXpansion a eu L'Idée. Quel langage universel parlent nos séquenceurs, nos divers équipements, nos ordinateurs? Le Midi !

Pour programmer BDF, il suffit d'y charger des MidiFiles ! En cliquant en haut de l'interface, on accède à la gestion des " Grooves ". Sur la gauche, un explorateur affiche le contenu du dossier correspondant. Vous y trouverez les 960 Patterns livrés avec le logiciel, regroupés en " Bundles ". La navigation n'est pas des plus pratiques et il est impossible de pré écouter un Groove avant de le charger. On aurait aussi aimeé pouvoir tirer-lâcher un Groove vers une piste Mid du séquenceur.

A droite des Grooves, on a 2 Banks où charger soit un Bundle complet soit des Grooves un à un.

Un peu plus à droite, un autre explorateur propose une série de 258 " Fills ".

Les Bundles livrés, joués par un batteur, Chris Dagley notamment, sur une batterie Midi, portent des noms évocateurs, Bossa, Funk, Latin, Pop, Rock, Shuffle etc. Les Funks sont largement prédominants mais sont en fait utilisables dans de nombreux styles musicaux. Ce sont en tout cas les plus intéressants et les plus crédibles.


Bonne Façon de Drummer

Il y a plusieurs façons d'utiliser BFD. Le mode aléatoire : on charge un paquet de Grooves et de Fills puis on active en haut à droite les fonctions Auto Repeat, Auto Fill et Auto Shuffle. On clique sur un Groove pour lancer l'affaire et BFD joue alors les Patterns au hasard et déclenche un Fill de façon tout aussi hasardeuse toutes les x mesures, paramètre à régler dans les préférences.

Je me suis amusé avec tous les styles, j'ai vraiment eu l'impression de taper le bœuf avec un batteur ! Il n'y a que les Bundles Rock que j'ai trouvés moyens. Les Funks sont vraiment excellents, le mot Groove est totalement approprié !

Seconde méthode : utiliser BFD comme n'importe quelle source Midi et le piloter en tant que tel.

Dernière méthode, la programmation. Chacune des 12 cases des Banks Grooves et Fills se voit affectée à une note Midi. Il suffit alors d'y charger les Patterns voulus et d'enregistrer une piste Midi en y jouant les notes qui déclencheront la lecture des Grooves/Fills comme vous le souhaitez. Ca, c'est la théorie. Dans la pratique, BFD exige une redoutable précision dans la programmation. Si une note n'est pas pile poil sur une division ronde du temps, BFD vous le fera payer en ne jouant rien, ou une partie du Groove, alors qu'il est censé se synchroniser avec le programme hôte.

La méthode la plus pratique que j'ai trouvée est d'écrire la séquence dans le Drum Edit de Cubase SX, avec violente quantification et durée de note d'une mesure. Là, aucun souci. Mais certaines fonctions manquent cruellement. J'aurai aimé, sur le modèle de Groove Agent de Steinberg, avoir une option Sortie Midi permettant de coucher sur une piste Midi ce qui sort de BFD à fin d'édition ou d'exportation. La solution est pour l'instant d'importer les MidiFiles Grooves/Fills un à un dans le séquenceur.

Pour renforcer encore plus la côté réaliste du jeu, BFD est assorti de paramètres qui vont agir sur son comportement lors de la lecture des MidiFiles, synchronisation du Plug-in avec son hôte, fréquence des Fills en mode Auto, réponse aux Start/Stop et contrôleurs Midi, remappage Midi des sons, erreurs aléatoires au niveau de la vélocité et du timing

Quantization et Swing m'ont laissé perplexe. Autant on comprend et entend ce que fait le paramètre Quantization, autant le paramètre Swing est obscur. Les presets au format texte ne s'installent pas par défaut, il faut copier les 3 malheureux exemples fournis à partir du DVD dans un dossier particulier (sinon, gros plantage), chose que le manuel ne dit pas. Il ne dit pas non plus comment créer des presets Swing. Et pour finir, les résultats que j'ai obtenus avec les 3 exemples proposés n'ont rien donné qui puisse donner une idée de l'utilité de cette fonction. On suppose juste que bien utilisée, elle permettrait de jouer ternaire par exemple...


Bilan Final et Définitif

Au final, BFD est un batteur virtuel absolument époustouflant par son réalisme de jeu et sa très haute qualité Audio. Le concept du MidiFile utilisé comme Pattern ouvre bien sûr la voie à des ressources immenses et souvent... gratuites ! Parions également sur l'arrivée de Kits optionnels, FXpansion interroge déjà ses utilisateurs pour savoir quoi proposer. Ce sont les balais les plus demandés !

Mais malgré toutes ses qualités, BFD dégage quand même une impression de manque de maturité, il semble avoir été commercialisé un peu trop tôt, fonctions indispensables manquantes, bogues, options mal documentées etc. Au moment où vous lirez ceci, espérons qu'un dernier update corrigera ces erreurs de jeunesse, BFD aura alors tout ce qu'il faut pour devenir un standard...

A bientôt, ici ou ailleurs ,o)


  • Les + : la qualité exceptionnelle des sons, les prises de sons ambiants, le réalisme du rendu, le concept du Pattern MidiFile, l'extensibilité assurant un futur au programme
  • Les - : ergonomie parfois curieuse, encore quelques erreurs de jeunesse (voir texte), pas d'export ou de sortie Midi, Grooves Rock plutôt moyens, manuel papier pour l'instant en anglais
  • Son : 19/20
  • Ergonomie : 15/20
  • Rapport Qualité/Prix : 17/20

Description

  • Nom : BFD
  • Genre : Boite à Rythmes virtuelle
  • Formats : VST, AudioUnit, Dxi, RTAS, ReWire et Standalone
  • 7 Kits, 960 Grooves et 258 Fills au format Midifiles
  • Sampling : prise de son direct + Overhead + Room + prise au ras du sol
  • Jusqu'à 46 couches de vélocité par son
  • Jusqu'à 14 sorties Audio
  • Automation totale
  • Pilotable par contrôleurs Midi
  • Editeur : FXpansion
  • Distributeur : SCV
  • Prix conseillé : 350 €uro HT

Configurations conseillées

  • PC : PIII ou Athlon 1 GHz, 512 Mo de RAM libre, un lecteur de DVD, 9 Go d'espace disque libre, carte graphique 800 X 600, Windows XP ou 2000
  • MAC : G4 733 MHz, 512 Mo de RAM libre, un lecteur de DVD, 9 Go d'espace disque libre, Mac OSX, carte graphique 800 X 600

    Pascal VALENTIN, le 12-03-2004

    Page vue 16118 fois