Rechercher



Sidekick V3 et V4, test comparatif

Vous êtes ici : Plug-ins >Avis des Utilisateurs


Une fois n'est pas coutume, nous allons tester deux versions d'un même plug-in, à savoir SIDEKICK v3 (gratuit) et
SIDEKICK v4 (payant).

Sidekick est l'un des rares plug-ins permettant d'utiliser la technique du "sidechaining" de manière logique et tout à fait transparente, et ce, même dans les logiciels qui ne gèrent pas cette fonction à la base (exemple : toutes les versions Cubase avant C4).


Comment ça marche ?

Voyons cela par des exemples simples réalisables aussi bien avec la version 3 que la 4 du plug-in. Prenons une boucle audio composée d'une piste de percussions et d'une piste pour la grosse caisse.

Pour la faire groover un peu plus, nous allons utiliser SIDEKICK pour sa fonction Ducking en "Sidechain". En clair, il faudra que le volume perçu de la piste de percussions baisse à chaque coup de grosse caisse sur l'autre piste.

Pour obtenir ce résultat, il faut utiliser deux instances du plug-in SIDEKICK. La première se placera en insert sur la piste de la grosse caisse (kick). Nous allons envoyer le signal du kick sur le "Bus 1" du plug-in et nous désactiverons la réception.

,

La seconde instance de Sidekick se placera en insert sur la piste de percussions (percussive loop). Ici nous allons régler SIDEKICK pour qu'il reçoive le signal venant du kick et agisse en conséquence. Ainsi, nous activerons la réception et nous sélectionnerons le "bus 1". Veillez à bien utiliser la fonction "Ducking" (qui coupera les percussions à chaque coup de kick).


Exemple 2 : gardons la même boucle de percussions et la même grosse caisse pour faire l'inverse de l'exemple 1. Donc, nous entendrons les percussions uniquement lorsque le kick jouera. C'est le "Keying" (l'inverse du "Ducking").

Pour ce faire, nous allons procéder comme dans l'exemple 1. Ici, veillez bien à utiliser la fonction "Keying" (au lieu de "Ducking") sur la deuxième instance de SIDEKICK.


Exemple 3 : dans certains cas, la kick et la basse d'un morceau partagent des fréquences communes.

La fait d'avoir des fréquences qui se chevauchent ainsi va embrouiller le mix final. On pourrait évidemment couper certaines fréquences du kick ou/et de la basse avec un égaliseur (EQ). Mais c'est difficile si l'on est très satisfait du son de la basse et du kick indépendamment l'un de l'autre... La solution est le Ducking via Sidechain. La basse va alors + ou - s'écraser pour laisser respirer le kick. Cet exemple s'entend mieux sur de bons moniteurs que sur de petites enceintes multimédia ;o)

Pour ce troisième exemple, nous avons utilisé la version 3 gratuite de SIDEKICK.

Sur la piste "kick", nous avons réglé SIDEKICK sur Bypass afin de désactiver la réception d'un signal audio extérieur. Nous noterons que notre première instance de SIDEKICK envoie son signal par le "bus Beta" (Nous n'avons pas le choix !).

Sur la piste "basse", nous avons sélectionné le bus de réception Beta et la fonction Ducking.


Exemple 4 : nous allons créer un effet de type "Trance Gate". Nous partirons d'une piste composée d'un bruit blanc (white noise) simulant un vent interstellaire.

Ce bruit va être saccadé en détournant notre piste "kick" (Nous aurions pu prendre un autre son). A chaque coup de grosse caisse, le "bruit blanc" se fera entendre. Dans ce cas, nous avons rendu muet (mute) la piste "kick" pour ne garder que l'effet Trance Gate" sur le bruit blanc.


Exemple 5 : l'exemple d'effet ducking le plus connu est sans doute celui du "DJ des années 80" ou "DJ de mariages". Lorsque le DJ parle la musique baisse automatiquement, lorsqu'il arrête de parler, le niveau musical reprend son volume initial. Dans ce cas, la première instance de SIDEKICK sera insérée sur la voix et la deuxième sur la musique.

Nous pourrions donner encore d'autres exemples plus ou moins créatifs avec des routings plus complexes... Mais je préfère laisser libre votre imagination ;oD


Les paramètres à la loupe

Les deux versions de SIDEKICK ont un fonctionnement identique et possèdent beaucoup de paramètres communs.


V3 gratuit ou V4 payante ? Comparons !

Qu'est-ce que la version 4 a de plus que la version 3 ?

Qu'est ce que la version 3 a de plus que la version 4 ?


Conclusion

Les fonctions de Ducking/keying via Sidechain sont utilisées dans les productions électroniques (Dance, Techno...) comme effet souvent créatif, alors que dans un style plus rock, on corrigera plutôt le conflit kick-bass. Sidekick est un très bon produit qui permet de faire son job de manière intuitive (ce qui n'est pas le cas d'autres plug-ins travaillant le sidechainig avec des bus quadriphoniques, pas très pratiques !). A performances quasi identiques en terme de fonctionnement et de résultats, SIDEKICK (à 14,99 €) est moins cher que son concurrent direct le Sidechain Compressor de dB Audioware (à 62 €).


Haut de page
Toph, le 05-05-2009

Page vue 6470 fois