Rechercher



La version R5

Vous êtes ici : Matériel / OS >BeOS


Depuis que j'ai parlé de BeOS R4 il y a quelque temps, il s'est passé pas mal de choses dans le monde BeOS. Le 31 mars 2000, Be Inc mettait BeOS R5 sur le marché. Cette nouvelle version peut être abordée sous deux angles :

  1. Ses nouveautés technologiques
  2. Son mode de distribution

Le mieux est encore de prendre les choses dans l'ordre !


Quoi de neuf dans la R5 ?

Disons-le tout de suite, cette nouvelle version aurait plus mérité la dénomination R4.6 que R5. En gros, on passe d'une 4L à une R5, arf, que je suis drôle ! Sérieux, il s'agit avant tout d'une grosse amélioration de la version R4.5 plus que d'une mise à jour majeure. Un peu comme quand on passe de Windows 98 à Windows 98 SE. D'autant que de nombreuses nouveautés ne se voient pas (correction de bogues, ajout de drivers, optimisation du code etc...).


A première vue, on ne voit presque pas de différences :

Le bureau reste identique, le logo BeOS a changé (il est encore plus moche qu'avant !) et certaines icônes ont été redessinées. Par contre, dès les premières manipulations, on se rend compte que c'est plus rapide, les menus s'ouvrent plus rapidement, idem pour le Tracker, plus véloce également. Bien vu le menu "Favoris" dans les fenêtres d'ouverture et de fermeture de fichiers !

En fouillant un peu, on découvre de nouvelles fonctions, comme la configuration du menu BeOS :

Ou un nouveau menu "Recent Applications" qui permet de relancer vite fait les derniers logiciels utilisés :

Plus loin, on découvre que BeMail (client email par défaut) toujours aussi minimaliste, a quand même subi un lifting :

A noter que si vous avez besoin d'un emailer plus puissant, BeatWare vient de mettre Mail-It (aussi puissant qu'Eudora) à disposition gratuitement...

Toujours au rayon logiciels livrés, on a droit à un soft de gravure, CDBurner :

Minimaliste aussi, il permet néanmoins de graver des CDs audio ou de données. Faites gaffe tout de même à la compatibilité, peu de graveurs sont reconnus...

Une curiosité, la table de mixage 3D. C'est un logiciel expérimental, mais qui est vraiment prometteur. Il permet de mixer des fichiers Audio en 3D. L'image vous fera comprendre ce que je veux dire :

C'est le type même de programme qui permet de se rendre compte de toute la puissance de BeOS.

En utilisant BeOS R5 au quotidien, on découvre de-ci de-là des petits trucs sympas, qui facilitent la vie, mais qui ne révolutionnent pas l'OS en lui-même. Exemple, la nouvelle fenêtre "DownLoad" de Net Positive, qui permet de reprendre un téléchargement. Comme je l'ai dit plus haut, les améliorations sont plutôt en profondeur, ne se voient pas mais se sentent à l'usage. Be a aussi pensé aux développeurs en améliorant le fameux Média Kit...


C'est gratuit !!!

Et oui ! Si BeOS R5 propose une réelle nouveauté, c'est bien celle-ci : BeOS est maintenant gratuit ! Du moins dans sa version "Personal Edition". L'édition Pro sera payante (tarifs inconnus à ce jour, y compris pour les mises à jour) et proposera ce que Be ne pouvait offrir gratuitement pour cause de licences payantes : Real Player, Opera, des Codecs Vidéo etc...

BeOS R5 Personal Edition est donc gratuit et téléchargeable pour les courageux (40 Mo !) sur free.be.com. Les moins téméraires, ou ceux qui ne veulent pas se cogner 8 heures de connexion, attendront une parution dans leur magazine préféré, ce qui ne tardera sans doute pas (au hasard, LOGIN !).

Avouons-le tout de suite, Be Inc a fait très très fort au niveau de l'installation ! BeOS R5 s'installe à partir de Windows, dans une partition Windows pour peu qu'elle dispose de 520 Mo de libre ! Il suffit de lancer l'installation, de choisir la partition de destination, et 3 minutes plus tard (montre en main, juré !), BeOS est prêt à redémarrer. Si votre matos est compatible, bien sûr...

A partir de là, vous pouvez lancer BeOS à partir de Windows. Mais y a mieux ! BeOS a son propre système de fichiers (BFS), bien plus performant et il serait dommage de s'en priver. Ben, alors rien de plus simple, il suffit d'installer BeOS sur une partition libre ! Préparez une partition vide, formatez-la en BFS à partir de BeOS (Menu Be / Applications / DriveSetUp). Ensuite, lancez le programme Installer (même menu) et choisissez votre partition BeOS comme cible :

3 minutes plus tard, l'installation vous proposera d'ajouter BootMan, n'hésitez pas, au démarrage de votre PC, vous aurez le choix entre Windows et BeOS, un BeOS installé dans son propre système de fichiers. Vous pourrez ensuite sous Windows supprimer la première installation. Vous voilà possesseur d'un VRAI BeOS !

D'après ce qu'on peut lire sur les MLs ou les Newsgroups, peu de personnes ont rencontré des problèmes à l'installation. Seule la compatibilité matérielle est à vérifier. Par contre, il est clair que ceux qui ont découvert BeOS depuis le 31 mars dernier, sont plutôt bluffés, on les comprend !


Alors, que va-t-il se passer ? Car toute la question est là ! Il faut bien reconnaître que BeOS est resté confidentiel après du grand public et que Be ne pouvait plus continuer comme ça, à développer un OS pas rentable. Be Inc a été mis sur le marché boursier, et les investisseurs ne vont pas longtemps encore se contenter de miracles technologiques, ils veulent un retour financier. Be a donc récemment annoncé qu'ils se dirigeaient maintenant vers les "Internet Appliances", les terminaux Internet quoi. Ça a été un coup dur car personne ne sait ce que BeOS va devenir en tant que Média OS. D'autant que Be n'en est pas à son premier revirement... BeIA, destiné aux terminaux s'appuiera-t-il sur BeOS Desktop, qui du coup sera toujours développé et financé par BeIA ? Ou à court terme BeOS sera-t-il abandonné ? Steinberg s'est posé la question et a suspendu le développement de Nuendo. Les autres sociétés qui avaient annoncé des portages (Logic Audio entre autres) ou de nouveaux produits sont plutôt restés muets sur leurs intentions.

En distribuant BeOS R5 gratuitement, installable sous Windows, Be prend peut-être le pari que de nouveaux et nombreux utilisateurs vont adopter BeOS et du coup entraîner une forte demande de drivers et de programmes. Car tout le problème est là : pas de drivers - pas d'utilisateurs, pas d'utilisateurs - pas de drivers ! Il me semble que la version R5 est la dernière chance de BeOS. Si ça ne décolle pas ce coup-ci, l'OS et Be Inc ne seront plus très crédibles.

Un échec serait vraiment regrettable car BeOS est une drogue dure ! Une fois qu'on a goûté à sa puissance, sa stabilité, son élégance et sa simplicité, on a du mal à imaginer qu'il faudra s'en passer un jour.

Alors, n'hésitez pas à tenter la R5. Vous ne risquez rien. Si votre PC n'est pas compatible, vous le saurez tout de suite. BeOS, ça marche ou ça marche pas. Pas question ici de bidouiller dans un panneau de configuration pour réparer quoi que ce soit. Pis si ça vous plaît, ben, il ne vous restera qu'à participer au sondage BeOS / Cubase VST, destiné à encourager Steinberg à faire le portage ,o)

Vous devrez également harceler les fabricants de vos diverses cartes pour qu'ils nous pondent les drivers ! Pareil pour les éditeurs de logiciels !

En attendant, vous pourrez déjà faire vos courses sur BeBits et y piocher des tas de petits softs. Ils sont pour la plupart gratuits. Et oui, BeOS souffre encore d'un gros manque de logiciels majeurs et commerciaux. Qui est prêt à faire le pari BeOS avec moi quand même ?

Pascal VALENTIN, le 05-04-2000

Page vue 7651 fois