Rechercher



La configuration PC type 05/2003

Vous êtes ici : Matériel / OS >PC
English Version...


Avant de se lancer dans des dépenses souvent conséquentes, il est judicieux de savoir ce que l'on veut faire avec son ordinateur. Plus précisément, on ne prendra pas la même configuration pour enregistrer et mixer un très grand nombre de pistes audio avec plein d'effets en insert et en Send, tout en faisant jouer des VST-i, que pour faire des petites prises mono en overdub dans son home studio avec quelques pistes midi qui contrôlent vos machines et de mixer le tout sur une quinzaine de pistes. Il y a quand même une config minimale à respecter comme l'indique Steinberg sur son site.

Voilà la base. Il reste donc à choisir une carte-mamam avec son processeur et son bus système, les disques durs, un graveur, un boîtier, le refroidissement et la gestion du bruit.


Le Processeur

C'est un point important d'une configuration. C'est lui qui exécute les instructions des programmes. Il se caractérise par la cadence à laquelle il exécute ces instructions. C'est lui qui va déterminer en partie (avec la carte son) la latence de votre système audio, le nombre de VST-I que vous allez pouvoir utiliser, le nombres d'effets en insert et en Send, et en conjonction avec la mémoire vive (RAM) le nombre de pistes audio disponibles.

C'est l'un des composants de l'informatique qui évolue très rapidement. Du Pentium III MMX 450 MHz en 1999, on passe, en 2003, au nouveau processeur Pentium IV cadencé à 3.06 GHz avec la technologie HyperThreading (qui simule un bi-processeur) doté d'un bus système cadencé à 800 MHz. On dit souvent que les fréquences des processeurs doublent tous les six mois : 3 060 / 450 = 6.8. Allez disons 7. Donc les processeurs ont multiplié leur cadence par 7 en 4 ans. C'est donc quasiment vrai.

A ce rythme, on hésite à choisir son proc, et on a tendance à attendre que le prochain sorte. Mais ne vous inquiétez pas, c'est votre bourse qui dictera vos choix car ces nouveaux processeurs sont très puissants et très chers. Il est plus sage de se tourner vers des CPU moins puissants. Ils suffisent à une utilisation optimale de Cubase même poussée. Si l'on cherche énormément de puissance, il faudra peut-être se tourner vers une solution bi-processeur, mais il vous faudra un bi-porte-monnaie (surtout chez Intel). Il est donc essentiel de bien pouvoir estimer les ressources dont on a réellement besoin.

On a le choix entre Intel ou AMD. AMD a fortement séduit les personnes qui recherchaient de la puissance pour un prix très attractif. A en lire les différents tests du net (hardware.fr, tom's hardware.fr...), on peut dire qu'au début du Pentium IV, Intel avait déçu face à la concurrence d'AMD qui offrait des processeurs aussi puissants et beaucoup moins chers. Actuellement, d'après de nouveaux tests, Intel avec ses Pentium IV pourvus d'un bus cadencé à 400, 533 ou 800 MHz efface ces déceptions et, semble-t-il, va reprendre une avance sur AMD qui déçoit avec son Athlon XP 3000+ Barton (bus à 333 MHz). Il faut donc s'attendre, si on écoute les spécialistes, à ce qu'AMD dans le futur mène une politique de prix agressive sur ses Athlon. (Remarque : AMD sort actuellement le AMD Opteron qui exécute des calculs en 64 bits et a un cache de 1 Mo. Vous trouverez toutes ces caractéristiques sur le site d'AMD).

Mais là, on parle de bombes qui sont très chères. Au mois d'avril 2003, le Pentium IV 3.06 est à 450 € et le Athlon XP 3000+ à 375 €. Pour ces prix là, il peut y avoir un intérêt à se tourner vers une solution bi-CPU AMD avec des processeurs un peu moins puissants et qui offrira d'énormes possibilités. Pour exemple, deux Athlon MP 2400+ valent à l'heure actuelle le prix du dernier Pentium IV 3.06 GHz.

En résumé, sauf si on a un budget illimité, ce qui est rarement le cas chez les musiciens, mieux vaut se tourner vers des processeurs un peu moins puissants comme notamment le Pentium IV 2.4B avec un bus système de 400 ou 533 MHz (et bientôt 800 MHz pour apparemment 75 € de surcoût) ou son équivalent AMD (d'après eux) l'Athlon XP 2400+. Ce dernier est plus attractif au niveau du prix mais contrairement au Pentium, le bus système offert vous limitera à de la mémoire vive DDR 266 (mais qui reste largement suffisante) et la taille de son cache est de 256 Ko contre 512 pour le Pentium.

Avec ces cadences, on est à l'aise pour faire de l'enregistrement et du mixage audio sur un bon nombre de pistes, avec un EQ sur chaque, des Inserts, des effets Send, tout en faisant tourner quelques VSTi avec leurs pistes MIDI. Pour info, avec un AMD XP 1600+ couplé à une Audiophile de M-Audio, j'ai saturé le proc avec un projet en 32 bits/96 kHz, avec une grosse trentaine de pistes, une EQ activé sur chaque, une dynamique en Insert sur chaque, quelques autres Inserts, 3 ou 4 effets Send avec une latence poussée au maximum (28 ms). Si l'on veut, en plus, faire tourner quelques VST-I gourmands en ressources, le XP 2400+ (bus à 266), le XP 2600+ (bus à 333 MHz) ou le Pentium IV 2.4 Ghz (bus à 400 et 533 MHz) semblent tout à fait convenir. Si votre budget est un peu serré avec un Athlon XP 2000+ ou un Pentium 2.0 Ghz, vous aurez aussi un grand nombre de possibilités.

Si on en demande plus à sa machine et qu'on a les sous, alors se tourner vers des P.IV plus puissants avec un bus de 800 MHz permettant d'utiliser des mémoires très rapides comme la DDR 400 ou des Athlon XP Barton avec 512 Ko de cache et un bus à 333 MHz ou alors une solution bi-processeur.


La Carte-Mère, Chipset et Bus Système

Si le processeur était le cerveau, la carte-mère serait tous les autres organes. Les principaux éléments qui caractérisent une carte-maman sont le Chipset, le bus système et le type de processeur qu'elle supporte. En plus de ses caractéristiques, il faudra regarder, suivant ses propres besoins, le nombre de slots mémoire, de ports PCI et quelles sont les fonctions intégrées à la carte : puce graphique, puce sonore, ports et norme IDE, ports SCSI, ports USB 1.0 ou 2.0, port Firewire, port Serial ATA, Raid, contrôleur Ethernet...

Le Chipset gère les échanges d'informations entre les composants de l'ordinateur. Il vaut mieux choisir une carte-mère ayant un Chipset assez récent pour permettre à votre PC de pouvoir évoluer. Il existe à l'heure actuelle 5 références de chipset : AMD, Intel, N-VIDIA, SIS et VIA.

Le chipset va déterminer le bus système de votre machine. Le bus système est le canal qui relie le processeur à la mémoire vive. C'est lui qui va aussi déterminer quelle mémoire vous allez pouvoir utiliser. En reprenant une définition du site hardware.fr : "Un bus est caractérisé par sa largeur, c'est-à-dire le nombre de bits pouvant être simultanément transmis, et par sa fréquence, c'est-à-dire la cadence à laquelle les paquets de bits peuvent être transmis. Des caractéristiques du bus système dépendent donc les caractéristiques générales du système". Donc plus le bus sera large et cadencé plus rapide sera votre système.

Pour en revenir aux différents Chipsets, on a le choix pour un Pentium IV (socket 478) entre un Chipset Intel, SIS ou VIA et pour un AMD (socket A) entre un Chip AMD, N-VIDIA, SIS ou VIA.

Les cartes-mères à base des nouveaux Chipsets Intel sont apparemment fiables et véloces. Notamment grâce à leur fréquence de bus système élevé (400, 533 et 800 MHz). Il s'agit actuellement des Chipsets suivants : i845, le E7205 et le tout nouveau i875P qui gère le bus à 800 MHz. Ce dernier utilise un double canal pour la mémoire vive DDR 400 permettant ainsi de pouvoir pleinement utiliser la théorique bande passante énorme de 6.4 Go/s qu'offre ce bus. Le chipset i850 utilise pour sa part la mémoire Rambus (RIMM).

Les cartes mères a base de chipset SIS ont réputation d'avoir un bon rapport qualité/prix surtout pour une solution Pentium qui reste souvent plus onéreuse qu'une configuration Athlon.

Les chipsets VIA furent longtemps décriés notamment avec l'ancien KT133 ou le KT266. Mais le depuis KT266A, ça a l'air de ne plus trop soulever de polémiques.

N-Vidia est le petit nouveau dans les Chipsets de cartes-mères. Certains l'annoncent comme un renouveau pour les plates-formes Athlon qui perdent de plus en plus de vitesse face à Pentium. La particularité des Chipsets N-Vidia (nForce 2) est qu'il intègre, dans sa version nForce2-G ou GT, un Chip graphique de très bonne facture (GeForce4 MX). L'autre point fort est l'existence d'un double canal pour la mémoire vive qui offre une très large bande passante (qui sera utilisée notamment par le Chip graphique, s'il est présent). L'inconvénient est qu'il faut deux barrettes de mémoires identiques pour en profiter. La version nForce2-S est dépourvue de Chip graphique.

Pour AMD, le chipset AMD 760 MPX reste une référence pour les solutions bi-processeurs AMD (une petite remarque sur ce Chipset : il faut vérifier que le Chip du Southbridge est dans sa version AMD 762 B2. Cette révision (B2) a résolu les problèmes avec les ports USB 2.0 intégrés aux cartes mères).

Pour les marques, les utilisateurs de la Mailing-List préconisent généralement ASUS, TYAN (pour les configs bi-proc), ABIT et MSI. Il y a aussi apparemment de très bon rapport/qualité prix chez Elite Group.

Donc comme vous pouvez le constater, le choix est vaste. Pour l'audio à en lire la ML et les différents tests actuels, on aurait tendance à conseiller pour une config mono CPU, un Chipset Intel pour un Pentium IV et un N-Vidia pour un Athlon. Pour le bi-CPU, l'AMD 760 MPX (beaucoup plus abordable qu'une config bi-proc Intel).

Pour le choix des périphériques intégrés, c'est à vous de voir quel budget vous voulez mettre dans la carte-mère et ce dont vous avez besoin. Si un composant vous intéresse, le fait qu'il soit intégré libérera un port PCI, limités généralement à 5 ou 6. Il faut quand même oublier les Chips sonores intégrés qui ne sont pas du tout adaptés à la MAO. Il faut souvent même les désactiver dans le BIOS car ils peuvent créer des conflits avec les cartes audio installées dans la machine. Un contrôleur Ethernet peut être intéressant si vous voulez relier en réseau un autre ordinateur qui gère un sampleur virtuel comme Gigastudio ou tout autre application audio (vous pouvez faire passer le MIDI par le réseau grâce à un soft comme Midioverlan+ de chez Musiclab). Un port Firewire peut s'avérer utile pour y connecter un disque dur externe ou certaines interfaces audio comme la MOTU 986. Idem pour les ports USB 2.0. etc...


La mémoire vive

Steinberg est clair sur le sujet: "Le travail audio demande beaucoup de RAM ! En fait, il y a une relation directe entre la quantité de RAM disponible et le nombre de voies audio que vous pouvez utiliser". La configuration minimale préconise 256 Mo et celle recommandée, 512 Mo. Si vous comptez utiliser pas mal de VST-i ou d'autres applications en même temps que Cubase, 1 Go de Ram sera bienvenu. Mais attention, ça coûte cher et les prix évoluent constamment (à la hausse ou à la baisse).

Si vous voulez acheter une nouvelle machine ou mettre à jour votre ancienne, essayez d'oublier les plates-formes utilisant la SDRAM car celle-ci est destinée à disparaître.

La Rambus, développée par Intel, semble devenir de plus en plus confidentielle. D'après hardware.fr, elle était anciennement convoitée par les Powerusers ou Overclockers car elle était la seule à pouvoir exploiter pleinement les bus système élevés qu'offrent les Chipsets d'Intel. Mais son avenir semble compromis avec la montée en puissance de la DDR. Les cartes-mères à base de Chipset i850 tournent avec de la Rambus.

La DDR-SDRAM s'est donc imposée comme la nouvelle norme standard. De plus, Intel l'a intégrée dans la plupart des Chipsets qu'il présente actuellement (comme la série i845, le E7205 et le tout nouveau i875P).

Cette mémoire évolue en parallèle avec les bus système. On peut généralement utiliser des barrettes de RAM prévues pour des fréquences plus élevées que celle du bus de votre carte-mère (ceci en prévision d'une mise à jour future de votre carte-mère, mais attention c'est à vérifier !).

Pour le choix des marques, les avis divergent : certains vous conseilleront des mémoires génériques dites "NoName" qui se démarquent par leur prix vraiment attractif et qui le plus souvent utilisent des puces que l'on retrouve dans des barrettes de marques (notamment les puces Samsung). D'autres vous diront qu'il ne faut jamais acheter de la NoName car il y a des risques d'erreurs, d'instabilités et de retour S.A.V.

Un bon compromis pourrait être les barrettes Samsung, Kingston ou TwinMos qui sont les moins chères des mémoires de marque et légèrement plus chères que les NoName. Sinon, si vous avez le budget, orientez-vous vers une barrette haut de gamme Micron, Corsair ou Mushkin.

Les mémoires DDR peuvent être Registered/ECC (Error Checking and Correcting: "Procédé de vérification et de correction d'erreurs par comparaison de bits en mémoire. Pour supporter ce mode, les barrettes mémoire doivent comporter des bits de parité"). Si vous y comprenez quelque chose, bravo ! Elles sont destinées à des cartes bien spécifiques comme des cartes bi-processeurs TYAN et elles ne sont pas compatibles avec de nombreuses cartes mères, donc renseignez-vous.


Le disque dur et son interface

Le disque dur est le périphérique le plus lent d'un système. Les débits se mesurent en Mo/sec alors que pour la mémoire vive c'est en Go/sec. Il existe de nombreuses interfaces actuellement pour les disques. Il y a l'incontournable port IDE avec sa norme Ultra-ATA 100 ou 133, le SCSI, le Firewire, le USB 2.0 et la toute nouvelle norme IDE Serial-ATA.

La plupart des cartes mères possèdent au moins deux ports IDE. Ce qui tombe bien, car on lit souvent dans les guides d'optimisation de PC pour le travail audio qu'il est préférable de posséder au moins deux disques : un en Master sur le port IDE 1 pour le système d'exploitation, les programmes et des backups, l'autre en Master sur le port IDE 2 exclusivement pour les données audio et les projets SX.

Il faut prévoir des disques de grande taille. A titre d'information, 1 minute d'audio pèse à peu près 10 Mo en 16bits/44.1 kHz, 15 Mo en 24/44.1, 16,4 Mo en 24/48 et 43,8 Mo en 32/96. Donc en résumé, un projet contenant 16 pistes de 5 minutes en 32/96 pèsera en gros : (43,8 x 5) x 16 = 3 504 Mo soit 3,5 Go ! Il ne faut pas oublier aussi que XP prend pas loin de 2 Go.

Les disques IDE sont maintenant assez rapides pour Cubase et ils ont l'avantage d'être très bon marché. Veillez à prendre au moins un disque Ultra-ATA 100 à 7200 tours/min. Certaines cartes mères proposent des ports IDE Ultra-ATA 133 (ce qui signifie que la bande passante est de 133 Mo/sec). Les marques sollicitées par la ML sont MAXTOR, IBM, WESTERN DIGITAL et SEAGATE. D'après un récent test paru sur hardware.fr, Maxtor avec son disque de 40 Go Diamond Plus 8 affiche des débits supérieurs en lecture et en écriture que ses concurrents, ainsi que pour les disques de plus grande taille de la même marque. Il peut donc être un bon choix comme disque d'acquisition et de lecture audio. Toujours d'après ce test, pour le disque système et les backups, on pourrait orienter son choix vers un IBM qui affiche les meilleures performances globales avec sa série 180 GXP. Seagate reste la référence des disques les plus silencieux. Western Digital de leur coté ont été les premiers à mettre sur le marché des disques avec 8 Mo de cache. Pour l'acquisition, il paraîtrait que ça n'a guère d'intérêt. Mais pour un disque système, le test montre que les performances sont accrues. Mais les marques concurrentes risquent de sortir des disques à 8 Mo de cache plus performants que les Western Digital. A voir...

La norme SCSI a l'avantage d'offrir des disques beaucoup plus rapides (jusqu'à 15 000 trs/m) et qui ne sollicitent pas le processeur. L'inconvénient, c'est qu'il faut rajouter généralement une carte contrôleur SCSI sur un port PCI et que le rapport capacité/prix est très élevé. C'est une interface souvent utilisée par des professionnels du son qui utilisent de façon très poussée leur machine.

Actuellement, apparaissent de plus en plus de disques durs externes utilisant les interfaces Firewire ou USB 2.0 qui offrent des débits et des temps d'accès intéressants. Ce sont des produits encore assez chers mais utiles si on désire trimbaler ses données à droite et à gauche, si on veut les brancher sans problème sur un autre ordinateur, ou bien alors, sur des configurations nomades composées d'un portable, d'une interface audio USB, Firewire ou PCMCIA.

Pour finir, une nouvelle norme IDE, le Serial ATA est en train d'apparaître et va sûrement remplacer la norme actuelle Ultra ATA. Elle est déjà sur certaines cartes-mères dans sa version S-ATA 150 (débit de 150 Mo/sec). Il parait évident qu'il est inutile d'acquérir une carte contrôleur S-ATA pour la mettre sur un port PCI limité à 133 Mo/sec. Apparemment cette norme sera compatible avec celle actuelle grâce à un adaptateur, elle sera "hot-plug" (on pourra brancher/débrancher à chaud) et les connectiques seront moins imposantes que les nappes IDE et faciliteront la ventilation. On entend parler de S-ATA 300, S-ATA 600 pour l'avenir. On verra...

En résumé, si vous n'êtes pas un inconditionnel du SCSI, un disque IDE ATA 100 ou ATA 133 d'au moins 40 Go suffit largement (si possible prenez en deux). A la vue des puissances actuelles, la sollicitation des processeurs de la norme IDE est supportable. Par contre, il est vrai que le SCSI, en terme de performances, est meilleur. A vous de choisir !


Le refroidissement, le boîtier, l'alimentation et... le bruit !

On est content de voir que les nouveaux processeurs nous offrent de la ressource à revendre. Le problème est qu'ils chauffent énormément. Ceci implique l'utilisation de ventilateurs puissants et donc bruyants. C'est un paramètre à ne pas négliger car d'une part, il est désagréable de travailler sa musique à coté d'une machine à laver, et d'autre part, si ça chauffe trop, ça plante. Le premier point est de respecter au moins les recommandations du constructeur du processeur sur les ventilateurs compatibles. Il existe, pour ceux qui ont un peu de budget, des ventilateurs un peu moins bruyants et d'autres très puissants qui permettent l'overclocking. Il faut bien sûr s'assurer qu'il correspond bien à votre slot (endroit où l'on met le processeur sur la carte-maman), qu'il y loge et qu'il est prévu pour refroidir votre processeur. Les marques que l'on retrouve le plus souvent : Alpha, Artic Cooling, Cooler Master, Molex, Taisol, Thermaltake, Zalman... A vous de choisir un dissipateur plus ou moins bruyant suivant votre budget. Ces marques présentent généralement le niveau sonore de leur produit. Ca va en gros de 20 à 40 dB ... Pour finir, vous pouvez aussi rajouter une petite pointe de pâte thermique (comme la pâte Artic Silver III) entre le corps du processeur et la plaque de cuivre du dissipateur pour améliorer le contact et le refroidissement du CPU.

Le choix du boîtier et de l'alimentation aura aussi son importance. Si vous prévoyez de mettre 4 disques durs, un floppy, un graveur, un lecteur, tout plein de cartes PCI, prenez un boîtier relativement grand et une alimentation suffisante. Pour ce point c'est encore la même histoire, c'est le porte-monnaie qui va dicter vos choix. Il peut s'avérer judicieux de choisir une alimentation de marque afin de se prémunir au maximum d'un grillage total (et encore c'est pas garanti mais c'est assez rare quand même). La puissance pour être à l'aise : 300 ou 350 Watts et 400 ou plus pour un bi-processeur. Comme pour les dissipateurs, le niveau de bruit est souvent indiqué et oscille entre 20 et 40 dB. Les marques sollicitées sont souvent Enermax, Zalman, Antec... Assurez vous qu'elle est compatible avec la plate-forme que vous avez choisie (Athlon ou Pentium, mono ou bi-CPU, ATX, micro ATX, WTX ou Flex ATX). Pour info, une alimentation générique de 300 Watts, c'est une vingtaine d'€uros, une Zalman 300 Watts silencieuse (réf ZM300A-APF) ou une Enermax 350 W (réf EG365AX-VE-PFC), c'est au minimum 80 €uros et on peut monter beaucoup plus en prix sur certains modèles.

Pour le boîtier, suivant vos besoins, regardez le nombre d'emplacements 5" 1/4 pour les lecteurs, graveurs et disques durs en rack, ainsi que le nombre d'emplacements 3" 1/2 pour le floppy et les disques durs. Regardez aussi s'il peut accueillir des ventilateurs pour améliorer la circulation d'air et le refroidissement. Ces ventilateurs se branchent sur la carte mère (si elle les supporte) qui contrôle leur fonctionnement suivant la température. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, plus il y a de ventilateurs à l'intérieur du boîtier, pas plus y aura de bruit. En effet, ils tourneront tous moins vite que s'il n'y en avait qu'un. Au niveau du boîtier, autre point important : s'assurer que sa carte-mère y loge bien ;-) et qu'elle ne prend pas toute la place dans le boîtier, condamnant ainsi des emplacements 5" 1/4. Ca m'est arrivé... L'avantage d'un boîtier spacieux est qu'il favorise la circulation d'air et donc le refroidissement. Personnellement, j'aime beaucoup le boîtier Antec SX1040BII. Il possède une alimentation 400 Watts, très spacieux, pratique grâce à tout un tas de petits systèmes qui facilitent l'installation ou la désinstallation de périphériques, il peut accueillir 4 ventilateurs (2 inclus) et possède des filtres à poussière. Il coûte à peu près 130 €uros. Après dans des gammes de prix bien plus élevées vous trouverez des boîtiers en aluminium qui favorise encore mieux le refroidissement. En générique ou même de marque, un boîtier moyen tour standard avec une alimentation 300 Watts vous coûtera entre 45 et 80 €uros environ.

Pour en revenir au silence, il existe tout un tas de produits comme des plaques en mousse (Cooler Master) qui absorbent les vibrations et atténuent le bruit de votre PC, des kits Silent-Drive pour y mettre ses disques durs, etc... Je ne connais pas leur efficacité. Sinon, il y a la solution de s'éloigner de son PC à l'aide de rallonges blindées pour l'écran, le clavier, la souris, l'USB... Ceci a aussi un coût. Une rallonge VGA blindée de 10 mètres coûte à peu près 75 €uros.

Au niveau du refroidissement, certains ont adopté le Watercooling mais cela aussi coûte un peu cher et apparemment il faut être un peu bricoleur. Hein, Serial P ?


La carte graphique et l'écran

Il ne faut pas trop négliger ce périphérique car une carte graphique peu puissante va vous pomper de la ressource et peut vous créer de l'instabilité. On voit souvent dans des configurations type pour l'audio, (comme sur le site de Rme-Audio) la carte AGP MATROX Millennium G550 DH 32Mo DDR double écran (120 €uros environ). Si vous avez un budget serré, une ATI ou N-Vidia générique fera aussi très bien l'affaire surtout que beaucoup d'entre elles gèrent l'affichage bi-écran, comme l'ATI Radeon 7500 qui ne vous coûtera que 60 €uros.

Pour ce qui est de l'écran, si vous ne voulez ou ne pouvez pas travailler en bi-écran, prévoyez en un d'au moins 17" et si possible 19". Avec toutes les petites fenêtres que comprend un Projet SX, on se sent vraiment à l'étroit sur un 17". Pour info, un 17" CRT (tube cathodique) correspond à un 15" en TFT (écran plat), ainsi qu'un 19" CRT correspond à un 17" TFT.


Le graveur

Dans ce domaine, l'offre est très grande. On a aussi le choix de l'interface : IDE, USB 2.0, Firewire et SCSI.

Le moins cher reste les graveurs IDE. Il vaut mieux prendre un graveur avec une technologie qui évite les erreurs d'écriture (Burn-Proof, Write-Proof...). Vérifiez que le graveur supporte la norme IDE Ultra ATA-33 qui assure ainsi une totale compatibilité et fluidité lorsqu'il partage son canal IDE avec un disque dur. Le site de Rme en 2002 préconisait le Teac CD-W524E. Plextor qui a très bonne réputation a sorti un Combo lecteur-graveur qui lit en plus les DVD. Il intègre plein de technologies dont une qui optimise la gravure suivant le support et l'incontournable Burn-Proof. Les marques les plus connues : Plextor, Teac, Yamaha...

Si vous avez de l'argent, peut-être serez vous intéressé par le graveur de DVD. Les DVD offrent de grosses capacités de stockage (le DVD standard : 4.7 Go) mais cela reste une solution encore assez chère et les vitesses de gravure sont lentes (en moyenne actuellement : x4 pour un DVD-R, x2 pour un DVD-RW, et x24 pour un CD-R). Peut-être attendre encore un peu, mais il semble que ce soit l'avenir.


Conclusion

Pour conclure, voici quelques exemples de configuration pour différents prix : les prix indiqués correspondent à la date du 03/06/2003 et proviennent du site www.monsieurprix.com, ils sont sujet à des variations dans le temps.

Un exemple de config AMD de très bonne facture
Processeur Athlon XP 2400+ -FSB 266 110 €
Carte mère ASUS A7N8X -Chipset N-vidia nForce2-S 130 €
Dissipateur cpu: Arctic Cooling Copper Silent Pro Socket A -20dB 30 €
Mémoire vive 2 barrettes de 512 Mo DDR Samsung ou Kingston PC2100 160 €
1 disque dur système & backup IBM 80 Go 180 GXP 95 €
1 disque dur audio MAXTOR 40 Go Diamond Plus 8 140 €
Carte graphique MATROX Millennium G550 DH 32Mo DDR double écrans 120 €
Boîtier et Alim Antec SX1040BII 400 Watts 130 €
Lecteur-Graveur IDE Plextor PlexCombo 20/10/40-12A Ultra-ATA 33 135 €
Total 1050 €

Si on prend un Athlon avec un bus de 333 MHz comme le XP 2600+, il vaudra mieux mettre de la mémoire DDR PC 2700 (DDR333).


Un exemple de config Pentium de très bonne facture
Processeur Pentium IV 2.4B GHz, FSB 533 MHz 175 €
Carte mère: ASUS P4PE -Chipset i845PE, FSB 400 et 533 MHz 130 €
Dissipateur CPU Zalman CNPS7000-Cu 55 €
Mémoire vive 2 barrettes de 512 Mo DDR Samsung ou Kingston PC3200 250 €
1 disque dur système & backup IBM 80 Go 180 GXP 95 €
1 disque dur audio MAXTOR 40 Go Diamond Plus 8 140 €
Carte graphique MATROX Millennium G550 DH 32Mo DDR double écrans 120 €
Boitier et Alim Antec SX1040BII 400 Watts 130 €
Lecteur-Graveur IDE Plextor PlexCombo 20/10/40-12A Ultra-ATA 33 135 €
Total 1230 €

Sur ces deux configurations, le choix d'une grande marque pour la mémoire vive peut s'avérer préférable mais cela augmentera sensiblement le coût de votre machine. Pour infos, une barette DDR PC 3200 Corsair de 512 Mo coute actuellement 190 €uros.

On peut faire des économies sur la carte graphique, le boîtier et l'alimentation, le graveur et les disques durs, ce qui donne alors :

Une config bon marché
Processeur: Athlon XP 2400+, FSB 266 110 €
Carte mère ASUS A7N8X -Chipset N-vidia nForce2-S 130 €
Dissipateur CPU Arctic Cooling Copper Silent Pro Socket A -20dB 30 €
Mémoire vive 1 barrette de 512 Mo DDR noname PC2700. 60 €
1 disque dur IBM 80 Go 180 GXP 95 €
Carte graphique: ATI Radeon 7500 double écrans 60 €
Boîtier et Alim: Enermax CS-003-A106 ATX 300 W 75 €
Lecteur-Graveur IDE: Asustek CRW-486A 65 €
Total 625 €


Config bi-CPU pour un usage professionnel
Processeurs: 2 Athlon MP 2400+, FSB 266 460 €
Carte mère TYAN Tiger MPX (S2466N-4M) Chipset AMD 760 MPX 300 €
Dissipateurs CPU 2 TaiSol CGK760172 / Aqua 695 60 €
Mémoire vive 2 barrettes DDR de 512 Mo Samsung PC2100 250 €
1 disque dur système & backup IBM 120 Go 180GXP 125 €
1 disque dur audio MAXTOR 40 Go Diamond Plus 8 140 €
Carte graphique MATROX Millennium G550 DH 32Mo DDR double écrans 120 €
Boîtier et Alim Antec SX1040BII 400 Watts 130 €
Lecteur-Graveur IDE Plextor PlexCombo 20/10/40-12A Ultra-ATA 33 135 €
Total 1630 €

Pour cet exemple, la carte-mère Tyan dans cette nouvelle version (S2466N-4M) accepte sur les deux premiers Slots de la mémoire non Registred/ECC ce qui baisse sensiblement le prix de cette configuration. Cependant, le constructeur préconise la mémoire Registered/ECC. Même chose que pour les configs précédentes en ce qui concerne le choix de RAM d'une grande marque. Dans cette configuration, l'utilisation de pâte thermique pour les CPU, l'achat de ventilateurs supplémentaires et des racks disques durs ventilés en aluminium seront bienvenus car ce genre de système chauffe beaucoup. La gestion du bruit aura aussi son importance. Attention, une config bi-proc nécessite Windows 2000/XP Pro.

Pour ce qui est de l'écran, il y a tellement d'offres et de qualités différentes que c'est votre budget qui vous aidera à choisir.

Quelques petits accessoires utiles : un onduleur, clavier et souris sans fil et un bon tapis de mulot avec repose poignets (Boeder) ... pour le confort ;-)

On ne peut que vous conseiller de vous inscrire à la Mailing List Config-Audio pour avoir plus d'informations sur des configurations d'utilisateurs et poser des questions afin d'éviter de dépenser une fortune dans une configuration qui ne correspond pas à vos besoins.

Voilà, à vos porte-monnaies, messieurs-dames ;-)

Haut de page
Pierre TOUTAIN, le 08-05-2003

Page vue 20144 fois