Rechercher



La Barre de Transport

Vous êtes ici : Cubase >Apprendre
English Version...


Le moment est venu de passer votre permis de Cubaser. Un truc qui va vous servir à tout moment, c'est le bidule que l'on appelle de façon très poétique la Barre de Transport ! On n'a pas fait mieux comme traduction. En gros, c'est un peu comme les boutons d'un magnéto K7. Sauf qu'un ordinateur, ça a oublié d'être con, et que ça sait faire beaucoup mieux qu'une platine K7 ! Attention, cette approche est envisagée dans le cadre d'enregistrements Midi. En Audio, c'est pareil, mais c'est pas pareil !


Comme pour les autres parties de Cubase VST déjà visitées, on va se la jouer petit bout par petit bout. Z'avez vu l'image ci-dessus ? Là, pas besoin d'explication ! Ca fonctionne exactement comme un magnéto K7. On passe...

Ces ceux petits cadrans indiquent, de gauche à droite, la mesure à laquelle se trouve la tête de lecture et la même position traduite en temps. Comme pour beaucoup de zones à chiffres de Cubase, vous pouvez agir avec le mulot : le double clic permet d'entrer un chiffre à partir du clavier numérique. Un simple clic droit ou gauche augmente ou diminue les valeurs, comme les boutons << et >>.

Ces deux zones-là vont vous servir TOUT LE TEMPS. Les locators sont des repères. Un genre de signet. Vous pouvez les placer n'importe où dans votre morceau. Il suffit que le locator gauche ne soit pas à droite du locator droit ! Ca paraît con comme remarque. Mais si vous commettez cette erreur, aucun enregistrement ne démarrera ! Ben joli, mais à quoi ça sert donc ? Ben de repère ! Et avec ces repères, on va faire plein de trucs. Genre se déplacer facilement à un point donné du morceau (les boutons 1 et 2 du clavier numérique vous amènent la tête de lecture au locator gauche et droit). A noter que tout enregistrement débutera à partir du locator gauche. On va aussi pouvoir faire une boucle entre les deux locators. Ainsi, à chaque fois qu'il atteindra le locator droit, Cubase retournera au locator gauche et rejouera ce qui se trouve entre les deux locators. Pratique pour, par exemple, enregistrer une grosse caisse à la première boucle, la caisse claire au second passage... On va pouvoir aussi utiliser les techniques de punch-in et punch-out. On verra un peu plus loin.

Une petite case qui mine de rien a son importance. En cliquant dessus, vous avez le choix entre Overdub et Replace. En mode Overdub, les notes jouées s'ajouteront à celles déjà existantes dans la part. En mode Replace, tout ce qui est joué efface ce qu'il l'a été précédemment. Gaffe, donc.

Voilà un truc qu'il est bien ! On a vu plus haut que l'on pouvait créer une boucle (un loop) entre deux points. Il suffit d'activer la case . Et hop, je colle l'image ici, comme ça, je n'ai pas à faire un paragraphe exprès ! Donc, après m'être moi-même coupé la parole, une fois le loop activé, on va avoir le choix entre plusieurs méthodes de travail en boucle :

  • MIX : à chaque passage, ce que vous jouez est ajouté aux notes déjà existantes.
  • PUNCH : ben pratique ! Calez les locators, activez la boucle, démarrez la lecture, et dès qu'une note est jouée, Cubase passe en enregistrement. Attention, à chaque début de boucle, ce qui a été enregistré au passage précédent est effacé. Et là, suggestion aux programmeurs de chez Steinberg : on pourrait imaginer une fonction qui permettrait le punch et le mix, non ? Je sais que l'on peut y arriver autrement, mais bon !
  • NORMAL : En enregistrement, si vous jouez kekchose, tout ce qui a été fait avant est perdu et remplacé. Ca peut être genre : premier passage, on enregistre, deuxième passage, on écoute. Y'a un gros pain ! Au troisième passage, on rejoue etc, etc....

Il y a d'ailleurs ici une fonction un peu cachée, que j'ai découverte par hasard. Pendant un enregistrement en mode Loop, en cliquant sur Cycle Rec, une boîte de dialogue s'ouvre ! Et vous propose des fonctions qui sont en fait activables au clavier. Etonnant, non ?

Fallait la chercher celle-là !

Si j'ai bien compris, faut que je détaille, hum ? Bon, si j'ai pas le choix...

  • TOUCHE V/Delete Last Version : efface tout ce qui a été enregistré lors du dernier passage. Attention, lors du dernier passage au cours duquel kekchose a été joué !
  • TOUCHE B/Delete Sub Track : efface ce que contient la part. qui elle continue d'exister. Vous pouvez enregistrer sans attendre de nouvelles données.
  • TOUCHE K/Key Erase : encore un truc bien vu ! Imaginons que vous vouliez éliminer tous les coups de cymbales de votre part. Laissez enfoncée la note cymbale sur votre synthé/clavier-maître, appuyer sur la touche K, toutes les notes correspondantes sont effacées. D'où l'intérêt de bien organiser votre Home-Studio au départ. Car si votre clavier-maître est à 15 mètres de celui de votre ordinateur... Gogo Gadgeto Bras Long !
  • TOUCHE N/Quantize LAst Version : quantize les notes enregistrées au dernier passage, sans quantizer celles des boucles précédentes.

Encore un gros morceau ! Le punch-in et le punch-out. Cékoidon ? La possibilité d'automatiser le démarrage et l'arrêt d'un enregistrement. Fastoche ! Le bouton au-dessus du bouton loop, c'est le punch-in, et l'autre le punch ? OUT ! Exemple : placez le locator gauche à la mesure 5.00.000 et le droit à la mesure 9.00.000. Activez les boutons In et Out. Amenez la tête de lecture à la mesure 3.00.000. Passez en lecture, Cubase joue les mesures 3 et 4. Arrivé à la 5, il passe en enregistrement pour en sortir tout seul comme un grand à la 9. Pratique si par exemple vous avez déjà les deux mains sur la guitare, le micro dans la bouche, le pied gauche sur la Wha-Wha et le droit sur le pédalier Midi ! Pour passer en lecture, il vous reste le nez ou... faîtes comme vous le sentez !

Là, fastoche, il s'agit de déterminer le tempo et la signature du morceau. Un peu en dessous, il y a un bidule Master Track qui méritera sûrement un article à lui tout seul. Sachez simplement que ça permet de changer de tempo et de signature en cours de morceau. Désactivé, ce sont les tempo et signature ci-dessus qui régiront votre morceau. Activée, la Master Track devient, comme son nom l'indique, Maître ! Elle devra être paramétrée ailleurs dans Cubase.

Si vous quantizez toutes vos prises, ce bouton est fait pour vous. En service, tout enregistrement sera quantizé une fois Cubase arrêté.

C'est un truc qu'on a déjà vu : active le métronome. No comment...

Encore un truc qui méritera plusieurs pages à lui tout seul. La Synchro. Si Cubase est esclave d'un magnéto à bande, par exemple, cette case devra être activée pour que Cubase suive les ordres de votre machine Maître.


Fin de l'épisode. Je crois avoir fait le tour du sujet. Si j'ai oublié des trucs ou dit des âneries, il y a un lien plus bas pour poster l'engueulade. La prochaine fois, je vous raconterai je ne sais pas encore quoi. Mais, il y aura une prochaine, promis. Et d'ici branché, restez là ! (arrhh, l'autodérision !).

Pascal VALENTIN, le 18-04-1998

Page vue 19575 fois