Rechercher



Interview de Philippe GOUTIER !

Vous êtes ici : Audio >Mastering
English Version...


Philippe GOUTIER, le créateur de WaveLab à lui tout seul ! Ca calme hein ? Nous l'avons croisé rapidement au salon de la musique 2000 et il a eu la gentillesse de nous accorder une petite interview. Philippe est donc le créateur de WaveLab, ainsi que de nombreux Studio Modules de Cubase. La version 3.0 de WaveLab ne laisse aucun doute quant à ses talents ! Christophe CHENEVARD, WaveLabien intégriste et FeedBack lui ont soumis une petite liste de questions anodines. Si vous rêviez de faire fortune dans le développement de logiciels audio, vous verrez que le niveau requis n'est pas à la portée de tous, désolé !


ECVST : Avant toute chose, peux-tu te présenter ? Age, formation etc...

PHILIPPE : Maîtrise sciences physiques (que c'est loin tout ça!). 39 ans, marié, 3 enfants.

ECVST : Question innocente : es-tu musicien à la base ?

PHILIPPE : Non, mais passionné par le son depuis mes 11 ou 12 ans.

ECVST : Comment as-tu découvert l'informatique ?

PHILIPPE : A l'université, on devait faire un projet en fin de maîtrise. A l'époque, je venais d'acquérir un Roland Juno-6 (après avoir donné pendant de longs mois des cours particuliers de math/physique). J'ai alors choisi de modéliser le Juno 6 dans un programme. En fonction des réglages du Juno-6, le programme sortait toute une série de courbes montrant l'évolution théorique de chaque harmonique du son. Projet passionnant, avec à la clef un 18/20 qui me permettait de rattraper mon oral catastrophique en physique quantique !

ECVST : Tu aurais pu te contenter de l'utiliser et non pas de la concevoir ,o). Comment es-tu arrivé à la programmation ?

PHILIPPE : Après ma coopération au Honduras (prof de math/physique), et après avoir fantasmé pendant deux ans sur les synthés, j'achetai en rentrant un rack de 8 DX7 (pendant ma coopération, j'avais modélisé le DX7 sur un ordinateur Tandy). N'ayant pas d'interface, ce rack de 8 DX7 nécessitait un programme. J'ai vite compris qu'il n'y avait rien de potable à l'époque, alors j'ai entrepris quelque chose. Je me souviens encore de ma joie lorsque j'ai lancé le premier "dump request" et que j'ai vu les paramètres du DX s'afficher graphiquement sur mon écran ATARI 640x400.

ECVST : Peux tu nous raconter ta rencontre avec Steinberg ? La "légende" raconte que tu as présenté à Charly un éditeur graphique pour le DX 7.

PHILIPPE : Etant bien fier de mon programme pour DX, et aussi conscient qu'il n'existait aucun équivalent, je suis allé rendre visite au stand Steinberg de Francfort (1987). Steinberg est tout de suite tombé "accro" du programme. A l'époque, je crois qu'il n'y avait environ que 5 personnes à Steinberg. J'avais 2h30 de trajet pour mon boulot et je travaillais tous les soirs très tard, tous les jours (en passant, merci à la patience de ma femme!). 3 mois après, il était en vente. Je quittais alors mon job et me lançais avec enthousiasme sur un nouveau programme pour le Roland D-50. La gamme "Synthworks" était née. Je me rappelle encore la tête dépitée de mon patron à qui j'annonçais que je quittais mon poste de cadre-ingénieur (dans une grande boite d'informatique) pour me lancer dans la micro-informatique musicale !

ECVST : Quelle est ta position vis à vis de Steinberg (programmeur indépendant ?).

PHILIPPE : Indépendant depuis toujours, mais travaillant uniquement pour Steinberg.

ECVST : Peux-tu nous raconter la naissance de WaveLab ?

PHILIPPE : En 1995, vers la "fin" de l'Atari, je cherchais quelque chose de nouveau. Manfred RURUP me proposa alors de créer un "petit" éditeur d'échantillons. En fait, je n'ai pas su me contenter de quelque chose de petit :-)

ECVST : Dis-nous tout sur la version 4 !

PHILIPPE : J'ai un document de 14 pages (pratiquement une idée par ligne)... Je ne sais pas encore tout ce que je mettrai dans la version 4. En attendant, je pense sortir une version 3.02 dans quelques semaines. (NDLR : nous sommes le 20 mai 2000 !).

ECVST : WaveLab te mobilise complètement ou tu as d'autres produits en catalogue qu'on connaîtrait moins ?

PHILIPPE : WaveLab prend tout mon temps. Il existe une version de WaveLab "allégée" vendue sous le nom de "get it on CD", mais pas en France.

ECVST : Peut-on espérer un jour un portage de WL sur d'autres OS, Mac, Linux ou BeOs par exemple ?

PHILIPPE : Rien de prévu, rien d'exclu.

ECVST : Connais-tu des des ingés son qui utilisent WL en mastering ?

PHILIPPE : Oui, mais je suis principalement en contact avec l'étranger (Internet ! )...

ECVST : Quels conseils pourrais-tu donner à un jeune programmeur audio ?

PHILIPPE : Pas de conseils particuliers à cette activité (sauf le fait qu'un bon niveau en math est un sérieux plus, ainsi qu'une bonne culture musicale). En fait, comme dans beaucoup d'activités humaines, il faut une sérieuse dose de passion, de travail, d'enthousiasme, de méticulosité, et un peu de chance...


Une fois de plus, l'équipe de L'ECVST tient à remercier Philippe de sa patience, de sa gentillesse et de sa disponibilité...

Haut de page
Christophe CHENEVARD et FeedBack, le 23-05-2000

Page vue 11154 fois