Rechercher



Premiers exercices d'harmonie

Vous êtes ici : Cubase >Apprendre


Nous avons vu que sur chaque note de la gamme on peut construire un accord.

Figure 7a

Dans chaque accord, on peut reconnaître une note fondamentale, une tierce et une quinte. Selon le concept que l'on utilise, ces accords s'appellent :

TRADITIONNEL
LYDIAN CONCEPT
Accord de Ier degré de Do Majeur Accord de Do majeur (C )
Accord de IIe degré de Do Majeur Accord de Ré mineur (Dm)
Accord de IIIe degré de Do Majeur Accord de Mi Mineur(Em)
Accord de IV degré de Do Majeur Accord de Fa majeur(F)
Accord de V degré de Do Majeur Accord de Sol majeur(G)
Accord de VI degré de Do Majeur Accord de La mineur(Am)
Accord de VII degré de Do Majeur /Accord de Si mineur
5te diminuée(Bm/5-)


On peut déjà commencer à comprendre l'intérêt (même pour les habitués au Lydian Concept) d'utiliser aussi le concept traditionnel car il nous permet de reconnaître les groupes d'accords faisant partie d'une même tonalité.

Nous pouvons reconnaître par exemple que dans une grille contenant la suite : C, Am, Dm, G, C les accords de I, VI, II, V, I de la tonalité de Do majeur.

Accord parfait ou accord de fondamentale

C'est l'accord à trois notes qui a sa fondamentale à la basse, comme tous les accords illustrés dans la fig. 7a

Seul l'accord de VIIème degré n'est pas un accord parfait, celui-ci doit être constitué d'une tierce mineure ou majeure et d'une quinte juste. L'accord de VIIème degré étant constitué d'une quinte diminuée.

A quatre voix, on place la fondamentale à la basse et on la double dans une des trois voix supérieures

Figure 7b : exemples d'un accord de Ier degré de Do majeur avec la Fondamentale à la basse et doublée dans une voix supérieure.

NOTE : ne pas confondre note doublée et note répétée. Lorsqu'on parle de note doublée on parle du sens vertical (harmonique). Lorsqu'on parle de note répétée on parle du sens horizontal (mélodique).

NOTE 2 : ces positions des accords sont indiquées du fait de leur existence, mais ceci ne doit pas être pris en compte de façon prioritaire pour la composition. Les positions des accords (ouvertes, fermées, avec doublure au contralto, soprano, etc.) sont une conséquence de la démarche horizontale (mélodique) des voix. Aucun compositeur ne se dit : "ici, je vais placer un accord fermé avec doublure au soprano". La priorité du compositeur doit être la mélodie et l'harmonie et non pas les positions des voix.

Les exercices progressifs qui suivront utiliseront des procédures qui faciliteront cet entraînement. Je répète qu'il ne faut pas confondre les procédés et les règles. Règles de l'harmonie : il n'y en a que cinq. Par contre, des procédés, il y en a des centaines et ils sont destinés à aider l'étudiant à réaliser des exercices à un moment où il n'a pas toutes les connaissances pour se manifester en toute liberté.


Enchaînement de deux accords de fondamentale (I à VI)

Procédés

Trois cas peuvent se présenter.

  1. Les accords sont placés à intervalle de tierce ou sixte. Par exemple. I ? III; I ? VI; IV ? II; V ? III, etc.


    Remarque : ces accords ont deux notes en commun.
  2. Figure 7c

    Souvenons-nous que le premier accord doit être bien construit. La fondamentale placée à la basse et doublée dans l'une des trois voix supérieures. Pas plus d'une octave entre la 1ère et la 2ème voix et entre la 2ème et la 3ème. Si le premier accord est mal construit, la même erreur sera reproduite dans les accords suivants.

    Revenons à notre procédé pour enchaîner deux accords de fondamentale placés à un intervalle de tierce.

    A - Placer la basse

    Figure 7d

    B - Répéter les deux notes communes aux deux accords

    Figure 7e

    C - Compléter l'accord en faisant le mouvement mélodique le plus proche possible.

    Figure 7f

    Ces simples mouvements apparemment inintéressants sont essentiels pour des travaux ultérieurs d'une très grande complexité. Commencez à vous entraîner dès maintenant. Plus tard lorsque vous serez plus avancés, il sera très fastidieux de revenir en arrière.

    Exercices

    Enchaîner dans la tonalité de Do majeur :

    I ? III; I ? VI; VI ?I; III ? V; VI ? VI; IV ? VI


  3. Les accords sont placés à intervalle de quarte ou quinte. Par exemple : I ? IV; I ? V; VI ? II; II ? V, etc.


    Remarque : remarquez car cela nous sera utile : ces accords ont une seule note en commun.
  4. Figure 7g

    A - Placer la basse

    Figure 7h

    B - Répéter la seule note commune

    Figure 7i

    C - Compléter l'accord avec les deux notes manquantes en faisant des mouvements mélodiques le plus proches possibles

    Figure 7j

    Exercices

    a) Enchaîner dans la tonalité de Do majeur :I ? IV ; I ? V ; III ? VI ; II ? V ; VI ? II ; IV ? I ; V ? I

    b) Ecrire sur huit mesures : I ? III ? VI ? II ? V ? III - VI ? IV ? II ? V ? I ? VI ? IV ? V ? I

    Mario LITWIN, le 12-12-1999

    Page vue 26094 fois