Rechercher



LM4

Vous êtes ici : Plug-ins >Avis des Utilisateurs
English Version...


Une fois de plus, après les drivers ASIO, le Rewire, les plug-ins VST, Steinberg a réussi à faire d'une de ses technologies un standard. Le concept des Instruments VST est récent, mais déjà, de nombreux plug-ins dits synthétiseurs virtuels ont vu le jour. Si vous ne savez pas trop ce que sont les Instruments VST, lisez la page de présentation de la version 3.7.

En gros, les Instruments VST sont des synthétiseurs logiciels (sons calculés par le processeur), qui sont gérés sous forme de plug-ins, pilotés par Midi, et dont les sorties sont dirigées vers la table de mixage afin de bénéficier de tout ce que VST offre comme possibilités de traitement. Ça fait rêver non ?

LM-4 est en fait un très mauvais exemple pour illustrer les Instruments VST ! Ben oui, c'est pas un synthé logiciel, c'est une boîte à rythmes sous forme d'un lecteur de samples. Les échantillons sont chargés en mémoire à partir du disque dur et déclenchés par une ou des pistes Midi. On fait pas plus simple.


Ça ressemble à ça :

Le principe est fastoche : on a sur le disque dur des samples de batterie (ou de n'importe quoi après tout...). On a aussi des fichiers texte, des scripts, qui définissent les banques de sons et leurs presets. On y reviendra. Pour résumer, le script précise que le pad 1 est affecté au fichier machin.wav, à telle note Midi, avec telle plage de vélocité etc... Quand on sélectionne un preset, les samples sont chargés en mémoire. Et c'est là que de la puissance de votre machine vont dépendre les possibilités d'utilisation de LM-4. Certaines banques livrées sur le CD-Rom pèsent 96 Mo voire 128 !!! Donc, en dessous de 128 Mo, vous serez restreints à de petites banques. Par contre, l'occupation du processeur est négligeable. 3 % sur un Pentium III 500.

Donc, l'interface. Agréable comme souvent chez Steinberg. Et simple. Le manuel n'est pas indispensable. Chaque pad dispose de deux tirettes, l'une pour le pitch, l'autre pour le volume. On a aussi un volume général, un réglage de vélocité et pour finir, le réglage des sorties. Et oui, LM-4 offre 6 sorties, une paire stéréo et quatre mono. Ça aussi, c'est plutôt bien vu. Car on peut par exemple diriger la caisse claire vers une sortie mono pour lui infliger des traitements différents par rapport aux autres éléments de batterie (voir exemple MP3 plus bas).

En cliquant sur un pad ou en jouant au clavier, on déclenche la lecture du ou des samples. Et là, paf, latence ! Et merde :-o(. Ne perdez pas de vue que c'est votre carte Audio qui va jouer le son et non pas votre carte Midi. Du coup, latence. Si votre carte audio ne dispose que d'un driver Windows, ça va chercher dans les 500 / 750 millisecondes. Avec un driver ASIO première génération, on tombe à 40 / 80. Avec un ASIO version 2, on peut frôler le zéro tant espéré ! En cas de grosse latence, il ne reste qu'une solution : enregistrer les pistes comme d'hab, via la carte Midi, et ensuite diriger la sortie Midi de la piste vers LM-4. Franchement, c'est rageant, mais ça reste tout à fait gérable. En lecture, on ne doit pas avoir de problème ni de latence, ni de synchro... Normalement... Car j'ai eu de la part de LM-4 des comportements différents selon si je partais d'une song vierge (décalage Midi / Audio) ou d'une song déjà existante (synchro parfaite). J'ai pas trouvé d'explication. En cas de problème de synchro, il suffit de jouer avec le délai de la piste Midi pour compenser. - 30 chez moi...

Une fois ceci réglé, c'est le pied. Je passe sur les banques de base, les petites. Elles sonnent "petit", General Midi pour tout dire ! Par contre, les banques WiZoo, ouais, là ça le fait ! Elles pèsent lourd mais on pige pourquoi en regardant les fichiers script. Les caisses claires se voient affectées 8 échantillons, qui seront joués selon la vélocité. Autant dire que la nuance de jeu est au rendez-vous. Les cymbales Crash font ziiiiiiing ou splaasshh selon la frappe, impensable avec un expandeur quelconque. Et puis, on peut bien sûr passer tout ça via des Eqs, des effets. Et puis, lors d'un MixDown, les Instruments VST sont pris en compte ! Comme n'importe quelle piste audio. Ça change vraiment la façon de travailler. C'est plus souple, plus simple et ça sonne bien mieux que du Midi pur.

En cherchant un peu, on peut dire que les boutons de sélection des presets merdent un peu : il arrive qu'en cliquant dessus, LM-4 reste sur le même preset. De la même façon, on peut dire qu'il est pénible de devoir faire défiler le nom de 9 presets pour atteindre le dixième. Mais les reproches s'arrêtent là, vraiment.


Quels sont les avantages, me direz-vous, par rapport à une carte Midi ? J'en vois plein :

  • Fini la gestion pénible des banques Midi des Pouet Blaster et autres Guillemot, avec perte de qualité en passant d'un wave au format SoundFont
  • Fini le passage de Midi à Audio !
  • Une piste Midi par élément de batterie, a pu non plus, grâce aux 6 sorties. Une seule piste suffit
  • Intégration totale dans VST, effets, eq, automation etc
  • Prise en compte lors d'un MixDown.
  • Du coup, terminé aussi les pistes de batterie lourdingues à base de piste Audio !


C'est pas tout ! On peut assez facilement fabriquer soi-même presets et banques de sons. Deux solutions, soit le bloc-notes, soit le petit freeware LM4DKE qui permet de concevoir tout ça plus simplement.

Pas la peine de chercher ailleurs LM4DKE, vous pouvez le télécharger chez nous ! Attention, ce petit programme est capricieux, il n'aime pas les programmes tournant en tâche de fond, le bougre. Si ça plante au lancement, fait un Ctrl+Alt+Supp et virer tout ce qui ne sert à rien (merci à Gilles RAFFELSBAUER pour le fichier et le tuyau !).

Quand je saurai m'en servir correctement, je vous ferai une page à ce sujet.


En résumé, LM-4 est un super truc, qui va devenir l'un de mes outils quotidiens. Je n'avais jamais entendu un outil numérique approcher d'aussi près les subtilités de jeu d'un batteur. Au prix de la barrette de 64 Mo de mémoire, on ne peut pas lui reprocher sa gourmandise, tant la qualité des sons en dépend. Autre bon point, sur le CD-Rom, la mise à jour 3.7 est présente. Une de moins à télécharger, niarf !

Steinberg-France m'indique que vont sortir ou sont sortis des CD-Roms pour LM-4 avec tout plein de bons presets, miam !

Allez, je vous offre un petit bout de LM-4 ! C'est juste 4 mesures de musique sans prétention, juste pour le besoin de la cause, m'engueulez pas si c'est nul ,-o). Pour cet exemple, j'ai donc séparé la caisse claire du reste pour lui coller un peu plus de reverb qu'au reste, mais n'ai ajouté aucune autre correction, aucun autre effet. A mon goût, les grosses caisses sont un peu sourdes, trop graves. Mais les Eqs ne sont pas faits pour les Game-Boy, n'est-ce pas ? Cliquez sur le bouton PLAY de WinAmp pour télécharger l'exemple de 167 Ko :

Exemple LM-4 - © FeedBack
Cliquez sur PLAY !


Il restera quand même deux mystères :

  1. C'est un garçon ou une fille ?
  2. Ça veut dire quoi LM-4 ?

Pascal VALENTIN, le 29-02-2000

Page vue 12410 fois