Rechercher



Programmer un roulement de caisse claire en Midi

Vous êtes ici : Midi >Fiat lux !
English Version...


rrrrRRAAaamm ! Non, ce n'est pas le cri de la barrette de mémoire au fond des bois, mais un roulement de caisse claire. ;Op

Programmer un roulement de caisse claire n'est pas toujours facile, même avec un clavier Midi : on s'y mélange souvent les doigts ! Surtout que la "touche humaine" a un rôle plus que primordial dans le réalisme de l'exécution de cette technique de batterie.

Toutefois, en prenant son mulot à deux mains on peut arriver à faire quelque chose de bien avec le strict minimum : ben, ce même mulot et une carte son. ;O))


La première chose à faire est de chercher dans vos banques Midi un son de caisse claire qui se rapproche le plus de ce son "sale", lorsque le timbre est mis en place (timbre de caisse claire = sorte de grillage qui se trouve sous le fût et qui permet de changer le son de ce dernier à l'aide d'un petit levier en métal). Evidemment, si une caisse claire au son plus sec est déjà présente sur la plus grande partie rythmique de votre morceau, n'en choisissez pas une seconde dont le son sera radicalement différent. Ne perdez jamais de vue la nécessité d'un certain réalisme : un batteur ne change pas de caisse claire en cours de morceau et ne mets pas non plus en action son 3ème bras pour mettre en place le timbre entre 2 descentes de toms ;Op

Editez avec le Drum Edit une part nouvellement créée ou déjà existante d'une piste de drum. Dans la boîte à outils, sélectionnez le pinceau et choisissez la valeur 32 dans la colonne "Quantize". Notez que cette valeur est la plus adaptée en général pour ce type de programmation, mais selon le tempo du morceau ou du son de votre caisse claire, il faudra peut-être essayer une autre valeur : 64 par exemple. Quand on maîtrise l'astuce, on peut aussi ajouter des valeurs de quantisation intermédiaires pour obtenir certains effets rythmiques, mais vous testerez cela vous-mêmes, il s'agit juste ici d'avoir une base de travail.

Après avoir plus ou moins repéré le placement de votre roulement dans la mesure, dessinez une suite de notes à l'aide du pinceau sans relâcher la souris ; vous devriez avoir une ligne continue d'événements Midi comme ceci :

Prochaine étape importante : essayer de bien entendre le roulement dans votre tête afin de définir l'emplacement des accents. Ce sont eux qui vont apporter un peu de vie à votre séquence, entre autres. Dans notre exemple, on va imaginer que le batteur va marquer l'entrée de son roulement sur le 2ème temps de la mesure, et placer des accents forts sur les 3ème et 4ème temps, et des accents plus faibles sur les double-croches qui se trouvent juste avant les 3ème et 4ème temps. Grossièrement, cela devrait nous donner ceci : RraammRraAAmRraaaAAm ! Hem, bon, d'accord, ce n'est pas très explicite ainsi, mais on continue, vous comprendrez au fur et à mesure... ;Op

Dans le graphique représentant les valeurs de vélocité de la caisse claire, diminuez toutes les valeurs avec le crayon sauf celles correspondant aux accents :

Redessinez les valeurs de faible intensité qui se trouvent entre les accents de manière à ce qu'elles forment une sorte de vague. Très important pour obtenir un effet de fluidité : si toutes les notes avaient la même valeur de vélocité, vous auriez plus obtenu un effet de mitraillette qu'autre chose ;O) Vous pouvez augmenter ou diminuer la longueur des traits pour varier les effets de dynamique.

Et voilà, vous l'avez, votre roulement de caisse claire ! Bien entendu, il existe une multitude de combinaisons au niveau des accents, il faut prendre également en compte le morceau lui-même car tel type de roulement pourrait moins bien passer que tel autre, par exemple...

Maintenant que vous avez les éléments de base pour l'élaboration de roulements de caisse claire, à vous d'essayer, de créer vos propres patterns, et n'oubliez pas : pour que vos programmations Midi pour un instrument donné soient les plus réalistes possibles, écoutez attentivement les musiciens qui utilisent cet instrument et observez leur façon de jouer, leur gestuelle, pour vous en inspirer et ne pas écrire des choses qui se révéleraient irréalisables au moment de l'interprétation humaine.

Daino, le 12-09-2001

Page vue 15284 fois