Rechercher



Waves C4 Compressor Multiband

Vous êtes ici : Plug-ins >Avis des Utilisateurs
English Version...


En parlant du processeur d?effet C4 de Waves, on s?attaque à un des fleurons de la marque.

A l?origine sorti en version TDM pour les utilisateurs de Pro Tools, Waves a préféré attendre que nos chers PC possèdent la puissance requise pour faire fonctionner ce plug-in correctement. Le Waves C4 est un plug-in très complexe, regroupant les fonctions de compresseur, égaliseur, filtre, limiteur et maximiser. Connaissant Waves, on fera confiance quand à l?interface et à la qualité du traitement. Autre précision, le C4 est, comme tous les plug-ins Waves sur PC, au format DirectX. D?interface très agréable et très sobre, il nous réserve de nombreuses surprises quant à ses fonctions et à ses possibilités.


Interface

Avec la version 3.0 de son Native Gold Bundle, Waves nous a proposé des interfaces très fonctionnelles, agréables, très "pros" mais dont il est nécessaire de lire la brochure consacrée exclusivement à l?utilisation des interfaces Waves pour en tirer le meilleur parti.

L?interface du C4 reflète un peu l?esprit de ce processeur d?effet : sobre, puissant, performant, en un mot : pro. Plus précisément, l?interface du C4 se décompose en trois parties principales : l?affichage des courbes d?égalisation avec une multitude de renseignements sur lesquels nous reviendrons plus tard, en dessous de cet afficheur, quatre tranches de compression, qui peuvent s?apparenter, comme le dit le constructeur lui-même, à quatre tranches de C1 Compressor (compresseur pouvant s?apparenter à un petit cousin du C4) et enfin la dernière partie qui regroupe à droite de la fenêtre 8 réglages "Master" agissant sur l?ensemble du signal traité. L?interface est claire, très agréable et "classe", en un mot très bien faite. Waves nous démontre une fois de plus son expérience et son savoir-faire. Dans la partie supérieure de la fenêtre, on retrouve les réglages habituels de la famille des plug-ins Waves, à savoir un ensemble de boutons permettant de sauvegarder des presets, d?en rappeler, de les comparer, de les bypasser aussi.


Fonctionnement

Le fonctionnement du processeur C4 regroupe celui d?un compresseur classique, d?un égaliseur, et d?un limiteur. En effet, Waves a voulu regrouper dans un même processeur d?effet le traitement de ces trois types d?effets et de les faire interagir. De plus, Waves a voulu proposer un outil utilisable dans toutes les circonstances : mixage, mastering, ou autres...

Ainsi on peut insérer un C4 soit en insert sur une tranche de console, soit dans un rack d?effets auxiliaires, ou encore sur la tranche master de la Console de voies VST.

Ce processeur d?effet est compatible avec la quasi totalité des séquenceurs et éditeurs audio du marché puisqu?il se décline en version TDM pour une utilisation dans Pro Tools avec des cartes DSP adéquates, mais aussi en version DirectX. Et c?est là que pour nous autres utilisateurs d?effets en "natif", un problème majeur survient : nous savions déjà que les effets au format DirectX étaient plus gourmands en CPU que les plug-ins construits autour de l?architecture VST, mais là, le C4 est un modèle du genre. Lorsque vous l?activez dans le rack d?effets, la jauge de CPU en prend un coup ! Cette faim de CPU s?explique "historiquement" : au départ, le C4 a vu le jour en version TDM. Rappelons que les utilisateurs de Pro Tools ne se soucient pas de la consommation en CPU puisque ce sont les cartes DSP associées qui gèrent le calcul. Adapté en version native, le plug-in fonctionne parfaitement, mais à quel prix... Vous l?aurez compris, mieux vaut posséder une bonne configuration et un gros CPU pour exploiter pleinement ce processeur au demeurant fabuleux ! En version DirectX, le C4 fonctionne avec une résolution interne de 24 bits.


Utilisation

Passons maintenant à l?utilisation proprement dite de ce processeur d?effet. D?apparence assez complexe, l?affichage du C4 recèle en fait une foule de renseignements très utiles et très intuitifs. Premièrement, on distingue quatre bandes entièrement paramétriques. On en règle la fréquence centrale, les 3 points de crossovers séparant les quatre bandes, par drag and drop à l?aide de points déplaçables à l?écran. D?autre part, Waves pousse le détail jusqu?à donner la possibilité de régler la pente des courbes de séparation entre les bandes au niveau des points de crossovers (possibilité d?agir sur le facteur Q).

Passons en revue chaque paramètre ajustable sur chacune des quatre bandes :

Le Gain : il représente en fait l?équivalent du gain que l?on peut retrouver sur une bande d?égaliseur classique, ce gain est fixé en dB. Il représente le gain absolu de chaque bande, et fixe la valeur maximale du gain pour chaque bande.

Le Range : ce paramètre influe sur la plage de dynamique de chaque bande. En fait, la valeur de Range détermine la valeur maximale que peut prendre le gain de chaque bande. Ce même paramètre de Range règle aussi le ratio de la compression de chaque bande. En clair et après lecture et analyse de la documentation éditée par Waves, il vient qu?une valeur positive de Range donne à la tranche un rôle d?expandeur, au contraire, donner une valeur de range négative agira comme une compression. Dans le cas ou vous désirez donner une valeur de range nulle, la tranche agira comme un simple égaliseur.

Attack et Release : ces réglages occupent la même fonction que sur un compresseur classique. Si ces termes n?évoquent rien pour vous, je vous renvoie à d?autres excellents articles présents sur ce site traitant de la compression à proprement parler.

Treshold : occupe la même fonction que sur un compresseur classique, cependant, ce paramètre est directement relié au paramètre de Range. En effet, la valeur de Treshold représente dans l?absolu la moitié de la valeur du Range. Exemple concret : pour un Range de ?8 dB, le Treshold aura une valeur de ?4 dB, ce qui représente ?4 dB de réduction par rapport au signal normal.

On voit donc que les réglages présents sur chaque bandes sont très complets et permettent une multitude de traitements différents.

Passons ensuite aux réglages de la section Master...

Le Master Treshold : agit simultanément sur les 4 autres Treshold, et respecte l?écart relatif entre eux.

Behavior : détermine le comportement général du compresseur lors de la phase de relâche. Vous avez le choix entre les technologies Opto ou Electro développées par Waves.

La différence entre les deux paraît assez subtile pour l?oreille, mais gageons que les deux technologies se justifient... Après tout ça, reste à parler des différentes courbes présentes sur l?afficheur du C4 !

  • La ligne jaune représente le Gain absolu appliqué au signal
  • La ligne violette affiche le gain fixé par le paramètre Gain
  • L?étendue de la surface violette est réglée par le paramètre Range.

Vous pouvez donc voir que le C4 possède de multiples réglages permettant, en les combinant, un traitement très précis et très performant du signal. Malgré une complexité apparente, le C4 se révèle, après quelques heures de prise en main, une arme fatale utilisable en toutes conditions. Un seul problème (qui n?en est pas vraiment un) : l?essayer c?est l?adopter !


Avis

J?utilise le C4 depuis 3 mois et je dois avouer qu?au début, je fus quelque peu dérouté par sa complexité apparente. Mais tous les utilisateurs du C4 vous tiendront le même discours : une pratique d?une petite dizaine d?heures s?avère indispensable pour comprendre et utiliser pleinement le C4. Même si les noms des paramètres vous semblent déjà connus, la réalité est toute autre : les effets produits par ses paramètres ne sont pas forcément ceux auxquels vous vous attendez ! Ceci s?explique par l?interaction entre les paramètres et les différents types de traitements regroupés. Passé ce stade de prise en main, on découvre toute la puissance du C4. Le traitement est irréprochable, le précision infinie et les possibilités, elles aussi, infinies.

Concernant les points faibles, on pourrait évidemment reprocher au C4 son excessive consommation de CPU. En effet, vous ne pourrez raisonnablement pas placer plus d?un C4 dans votre mixage. Je pense qu?il serait préférable d?utiliser le C4 comme processeur d?effet en situation de Mastering. Il pourra servir d?égaliseur, de compresseur et de limiteur. Un autre conseil : utilisez les nombreux presets proposés par Waves, livrés avec le plug-in. Ces presets sont de très bonne qualité et assez diversifiés pour pouvoir s?adapter aux différentes situations d?utilisation du C4. De plus, ces presets sont assez facilement personnalisables.


Conclusion

Pour conclure sur cette présentation de ce fabuleux outil qu?est le compresseur multibande C4 de Waves, on pourra dire que Waves ne faillit pas à sa réputation tant la précision, la qualité et les possibilités de traitements sont importantes. Un processeur d?effet qu?on a facilement tendance à utiliser en phase de mastering tant il rend de fiers services. Bref, s?il ne fallait le résumer qu?en deux mots, je dirais : indispensable et professionnel.

Vincent PRADES, le 19-01-2002

Page vue 23632 fois